La justice pour tous

Court résumé: Un cochon sort de sa forêt et vient mordre un bébé dans son berceau. Il est poursuivi puis jugé par les hommes…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et aux éditions Grasset pour cette lecture!

Ce livre est éligible au Prix Orange du livre 2019, dont je suis juré.

Ce roman est très court, il se lit en une heure. Il a tous les éléments d’une fable. Une fable, à l’instar de « La ferme des animaux » de George Orwell, utilise les bêtes pour mettre en lumière les défauts du système humain. Oscar Coop-Phane décide de pousser le vice encore plus loin. Il place son histoire dans la réalité où seul l’acteur principal est un animal.

Dès lors, les événements sont chamboulés. Le cochon est l’anomalie de l’affaire. En effet, son crime en soi n’est pas un dilemme. Il est reconnu et la société sait gérer ce genre d’affaires. Les procédures classiques sont engagées et elles suivent leur cours mécaniquement. Seulement voilà, le condamné n’est pas humain et ne répond pas aux mêmes appétences.

Tout au long du récit, on observe le traitement absurde des lois et des décisions pragmatiques, appliquées à des cas qui ne le sont pas. Comme dans l’étranger de Camus, on comprend que la différence n’est jamais comprise et qu’elle peut entraîner une justice aveugle. Le fait de remplacer l’homme suspecté par un cochon dévoile toute la subjectivité des règles.

La plume d’Oscar Coop-Phane se révèle fluide et travaillée. J’ai passé un bon moment, c’est romanesque, sans temps morts, mais je n’ai jamais été surpris. Le scénario se déroule simplement et toutes les péripéties sont prévisibles. Partant du fait que la justice des hommes ne s’applique qu’à eux et que le cas raconté est fantaisiste, je suis arrivé au bout de cette histoire en me disant « Et alors ? » « Quel était le but de l’auteur ? » « Quelle est la morale de l’histoire ? ». Et c’est bien là que le bas blesse… je n’ai pas trouvé la réponse à ces questions. Je n’ai pas percé la morale de ce bref roman qui reste tout de même une expérience littéraire originale !

Grasset, 125 pages

12€

"

  1. Jostein dit :

    J’aime l’originalité et cette ambiguïté dès le départ sur le cochon. Bouc émissaire d’une société qui a bien des choses à se reprocher.

    Aimé par 2 personnes

  2. Voilà une histoire pour le moins surprenante. Dommage que la morale de cette histoire brille par son absence 😉

    Aimé par 1 personne

  3. […] Source : Oscar Coop-Phane – Le procès du cochon | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  4. alexmotamots dit :

    Une expérience littéraire sans but précis, on dirait. Juste pour le fun, alors ?

    Aimé par 1 personne

  5. Eve-Yeshé dit :

    surprenant mais pourquoi pas, cette lecture semble sortir vraiment de l’ordinaire

    Aimé par 1 personne

  6. Ada dit :

    Ca m’intéresse… mais le bémol que tu places à la fin me fait hésiter !

    J'aime

  7. Merci pour ce post. Mais j’avoue que même la couverture me fait reculer 🙂

    Aimé par 1 personne

  8. Cat dit :

    Cette couverture m’a toujours fait penser à George Orwell…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s