A cent à l’heure

Court résumé: Lors d’enquêtes autour de meurtres, un lingot frappé de la croix gammée est retrouvé. Ces affaires semblent avoir un lien avec le trésor de Rommel, légende issue de la seconde guerre mondiale. Entre la Suisse et la Corse, le procureur Jemsen et de sa greffière Keller sont sur le coup…

Mon avis:

Je remercie les éditions Slatkine & Cie pour cette lecture!

Ce que j’apprécie dans le monde du polar, c’est que les lectures ne sont jamais vraiment les mêmes. Il est bien sûr toujours question d’enquêtes policières, mais les auteurs appréhendent le genre de différentes façons. Certains approfondissent des personnages forts auxquels on s’attache, d’autres s’attardent sur l’atmosphère pour créer une ambiance ou traiter du social et d’autres encore s’appliquent à étoffer leur intrigue pour nous tenir en haleine. Et enfin, il y a la catégorie à laquelle appartient Nicolas Feuz, qui pourrait se résumer par « Droit au but».

En effet, dans ce livre, pas de gras, l’auteur mise tout sur l’efficacité. On entre très vite dans le vif du sujet. Les chapitres sont courts (3 ou 4 pages) et les scènes d’actions se succèdent sans répit. La plume de l’auteur est accessible et participe à la fluidité de l’histoire. La lecture se fait à cent à l’heure. On ne peut plus de reprendre son souffle et on enchaîne les pages à une cadence folle. Lancé à toute vitesse, on n’a pas le temps d’admirer le paysage ou de réfléchir à la condition humaine. On se fait embarquer par le rythme pour mieux se laisser surprendre par les rebondissements et les retournements de situations.

Nicolas Feuz propose un rapport action/page très élevé qui réalise parfaitement son objectif. De la première à la dernière ligne, le lecteur a la tête dans le guidon. Le scénario est bien ficelé et réserve au lecteur son lot de surprises. Pour ma part, j’ai dévoré les aventures du procureur et de sa greffière en 2/3 heures. Même si cette brièveté est un handicap à l’impact que va laisser cette aventure dans mon esprit, je conseille fortement « L’ombre du renard » pour l’efficacité  de ce polar et pour la dose d’adrénaline qu’il va vous injecter !

Slatkine & Cie, 317 pages

19€

"

  1. […] 1d LES LIVRES DE K79 (#489) Nicolas Feuz – L’ombre du renard […]

    J'aime

  2. alexmotamots dit :

    Un polar qui injecte une dose d’adrénaline ? Je suis preneuse, pour cet hiver.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s