Court résumé: Le capitaine Mathilde Sénéchal doit retourner dans son village natal afin de rouvrir un vieux dossier de disparition…

Mon avis:

Merci aux éditions Fleuve pour cette lecture!

Je ne connaissais ni Elena Piacentini ni son œuvre. Mais comme mon année 2019 est placée sous le signe des bonnes découvertes de polars/thrillers francophones, elle avait de fait toute sa place dans mon planning de lecture. Et je ne le regrette pas.

L’héroïne de « Vaste comme la nuit » est de retour sur les lieux de son enfance. Elle est à la recherche de la vérité sur un drame de cette époque, qui s’est effacé de sa mémoire. Pour les besoins de son enquête, elle va s’immiscer dans le quotidien de ses anciens voisins. Et en grattant un peu la vie de chacun, elle va déterrer un certain nombre de cadavres. Tous les coups bas et les actes de traitrise du passé remontent à la surface. Plusieurs histoires sordides se recoupent et le village si paisible en apparence se révèle être en réalité un agglomérat de ressentiments.

Cette deuxième aventure de Mathilde Sénéchal entre dans la catégorie des polars bien écrits et dont la lecture est agréable. J’ai été un peu déboussolé au début par la multitude de personnages et d’époques. Mais une fois ces éléments digérés, j’ai pris un grand plaisir à assister aux dénouements de ces énigmes. Au fil des révélations, la tension monte et on est pris dans la spirale des secrets de cette communauté.

Je mettrais juste un petit bémol à ce roman et il concerne la relation de Mathilde avec Albert. Abordée par le biais de quelques petits chapitres, elle m’a paru un peu mièvre et emplie de phrases toutes faites… tout le contraire du reste du livre. Mais cela n’est qu’un détail. L’ensemble de l’aventure est parfaitement maîtrisé et le résultat palpitant. Je recommande donc cette sombre histoire, un polar psychologique plein de mystères. Et je suivrai dorénavant les œuvres d’Elena Piacentini de très près.

Fleuve Noir, 307 pages

19.90€

"

  1. Au contraire de toi j’ai trouvé que les dialogue entre Albert et Mathilde était empreints de tendresse absolue. Comme quoi je viens de me découvrir mièvre ! lol 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s