Court résumé: Alors qu’elle est jeune photographe, Mathilde va être abusée sexuellement par un homme, Prix Nobel de la Paix. Elle va devoir alors continuer sa vie en composant avec les réactions de son entourage et de la société…

Mon avis:

Je remercie Babelio et les éditions Julliard pour cette lecture!

Plusieurs fois, j’ai été tenté par un des livres de Mazarine Pingeot. Seulement, en la voyant intervenir dans des émissions culturelles, j’avais une certaine appréhension face à cette enseignante en philosophie. Je craignais que son écriture et ses résonnements soient un peu trop élitistes pour le simple lecteur que je suis.

J’ai très vite été rassuré. Même si elle traite de sujets de société qui font énormément débat, « Se taire » est un simple roman. Aucune digression, aucune analyse complexe, juste une histoire. Elle nous raconte la vie de la narratrice après une agression dont elle a été victime. On la suit dans tous ses déboires amoureux, amicaux et familiaux. On se retrouve au cœur de son quotidien. Mais bien sûr cette aventure n’est ni futile ni innocente. Elle aborde les différentes facettes des conséquences d’un drame traumatisant. C’est donc le lecteur lui-même qui va lancer ses propres réflexions.

Les thèmes abordés mettent en lumière les tabous qui règnent encore dans notre société moderne. Le poids de la notoriété, l’impunité des puissants, le statut de la victime sexuelle et plus globalement de la femme, le texte regroupe l’ensemble des préjugés qui ont perduré dans le temps et qui créent encore de l’injustice. Le silence apparaît alors comme la seule solution à la vindicte populaire.

Je suis ravi d’avoir dépassé mes préjugés pour découvrir le style Mazarine Pingeot. L’écriture de l’écrivaine est de haut rang et en même temps très agréable à lire. Le personnage de Mathilde est attachant et son destin chaotique est passionnant. Loin d’être larmoyant, il se présente comme une vision objective des mentalités d’aujourd’hui, avec leurs faiblesses et leurs incohérences.

Le travail vers un monde plus juste est encore long mais ce livre peut être considéré comme une pierre de l’édifice du changement. Romanesque et utile !

Julliard, 277 pages

19€

"

  1. Solène Vosse dit :

    Merci pour cette excellente chronique.
    Du coup, je le note, encore un qui va rejoindre ma PAL.
    Bonne soirée, à bientôt

    Aimé par 1 personne

  2. lebouquinivre dit :

    Je comprends que tu aies pu être rebuté au départ. Visiblement, tu as bien fait de franchir le pas 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Chaque pierre aura son importance !

    J'aime

  4. aufildeslivres dit :

    J’hésitais. Finalement, je vais le lire. Merci

    Aimé par 1 personne

  5. Eve-Yeshé dit :

    je l’ai noté aussi (après avoir lu un article intéressant dans LIRE
    jusqu’à présent j’hésitais car j’avais l’impression qu’elle volait très haut, et que je risquais de passer à côté 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. alexmotamots dit :

    Je n’étais pas tentée par ses précédents romans. Mais ce que tu dis du sujet et du style me tente.

    Aimé par 1 personne

  7. jostein59 dit :

    J’avoue avoir quelques préjugés aussi.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s