Court résumé: Suite à la mort de Adan Barrera, le parrain de la drogue, la guerre pour sa succession fait rage. Pendant ce temps, Art Keller accepte le poste de directeur de la DEA pour lutter contre le fléau…

Mon avis:

Merci aux éditions Harper Collins pour cette lecture!

La lecture de ce pavé de plus de 800 pages m’a immergé durant deux semaines dans le monde de la drogue. Don Winslow s’intéresse à l’ensemble des acteurs de cette tragédie moderne. J’ai donc observé l’histoire d’un point de vue omniscient et ai découvert toutes les facettes de cette guerre dévastatrice.

Au fil du texte, on assiste aux combats des chefs des cartels, aux infiltrations des agents de la DEA, aux manigances des politiques et des financiers, aux trafics des petits dealers et même aux destins tragiques des consommateurs. La boucle est bouclée. Ils sont tous liés par cette économie à part entière qui ne semble pas vouloir décliner parce qu’elle se nourrit de notre capitalisme débridé.

Même si les camps sont différents, à l’intérieur de chacun, les hommes ont des ambitions similaires. Ils veulent remplir leurs missions coûte que coûte. Pour se faire, ils sont prêts à dépasser les limites, quitte à aller à l’encontre de leurs propres convictions. Ce monde est tellement brutal et instable que la survie passe par ces entorses. Tous les coups sont permis et ces actes nourrissent l’engrenage de la violence.

Si vous avez, comme moi, aimé la série télévisée « Narcos », vous serez comblés. D’ailleurs, avec tout le travail de recherche effectué, le fait que ces deux œuvres se ressemblent tant est peut être une preuve que la réalité ne doit pas être si différente…et ce n’est pas forcément rassurant !

Alors oui, je dois l’admettre, je n’avais jamais lu de Don Winslow. Et oui, maintenant que j’ai fini « La frontière », je mesure l’importance de cette lacune. Voilà un auteur d’un talent prodigieux, qui maîtrise sa multitude de personnages et sa narration. Il les met au service d’un sujet important et nous éclaire sur un mal destructeur, fruit de nos politiques actuelles. C’est du pur roman noir, dense, immersif et passionnant de bout en bout !

Harper Collins Noir, 842 pages

Traduit par Jean Esch

23.90€

 

"

  1. lorenztradfin dit :

    Un de mes prochains achats…. pour Noël ? J’ai dévoré les tomes 1 et 2 (Griffes des chiens/ Cartel…) et tous les autres de lui….

    Aimé par 2 personnes

  2. Ta jolie critique me fais plaisir Anthony car, tu le sais, j’adore cet auteur que je mets au même niveau qu’un R.J. Ellory. Sa trilogie sur la drogue est très réaliste. J’ai lu les deux premiers « La griffe du chien » et « cartel » et je m’apprête à lire ce troisième tome que je suis impatient de découvrir. Son avant dernier « corruption » est magnifique aussi 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Chrystele Lambert dit :

    J adore ta critique!!! Cela me donne envie de le lire immédiatement !!!! Et hop un livre en plus!!!

    Aimé par 1 personne

  4. Le Cygne Noir dit :

    j’ai adoré Corruption son avant dernier roman 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Bon sang, mais je n’ai rien lu non plus de cet auteur.

    Aimé par 1 personne

  6. Ada dit :

    Oh, ma soeur disait qu’elle avait acheté un Don Winslow pour Noël à notre père, ça doit être celui-là ! J’espère que ça lui plaira autant qu’à toi 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s