L’an dernier, j’avais vécu mon premier Festival Sans Nom. Habitué des grands salons, j’étais tombé sous le charme de cette manifestation beaucoup plus modeste. En effet, la fluidité du trafic, la disponibilité des auteurs et la convivialité des organisateurs m’avait enthousiasmé. C’était donc avec un plaisir certain que je me suis organisé une nouvelle virée en direction de Mulhouse afin d’assister à la 8ème édition.

Sur place, changement de décor suite à la présence de cette COVID 19. Finis les locaux douillets de la Société Industrielle, direction l’Université de Haute Alsace et ses espaces plus aérés. Mais dès mon arrivée, j’ai pu constater que la bonne humeur avait parfaitement supporté le déménagement. Malgré les contraintes de circulation liées au virus, tous les intervenants du Festival ont su garder leur sourire et leur humour pour que les visiteurs soient bien accueillis.

Karine Giebel, la marraine du FSN

Une fois à l’intérieur, mon parcours s’est alterné entre conférences et dédicaces. Dans un amphi, j’ai pu assister à plusieurs conversations entre auteurs sur des thèmes particuliers, menées de main de maitre par des animateurs et animatrices enthousiastes. C’est toujours intéressant d’écouter ses observateurs du monde s’exprimer sur les maux d’aujourd’hui, et le tout dans une bonne ambiance !

Mo Malo, Vincent Hauuy et Olivier Norek
Mo Malo, Vincent Hauuy et Olivier Norek
Ghislain Gilberti et Jacques Pradel

Pour les dédicaces, les auteurs étaient dispatchés à travers la salle pour respecter les distances sanitaires. De table en table, l’ambiance était à la décontraction. On sentait que les auteurs étaient heureux d’être là. Le FSN ayant fait une nouvelle fois le choix d’un nombre limité d’écrivains, j’ai pu déambuler facilement et prendre le temps d’échanger avec mes auteurs bien-aimés. Moi, qui idolâtre ces artistes, j’ai passé des moments d’exception à leurs côtés. Comme tout le monde est détendu, les dialogues sont facilités (malgré les masques) et le plaisir encore plus intense !

Aurélie du blog « Des livres et moi »

Au détour de mes pérégrinations, j’ai aussi eu la chance de pouvoir croiser des blogueuses ou Instagrameuses littéraires avec lesquelles je communiquais déjà sur les réseaux. Cela a été l’occasion de les rencontrer en « vrai » et c’est tellement mieux !

Pour résumer, mon voyage dans l’Alsace du polar a encore une fois été une réussite totale. J’ai pu partager ma passion avec tous les acteurs qui m’accompagnent dans mes lectures depuis quelques années. Autant vous dire que le Festival 2021 est déjà inscrit sur mon agenda, en espérant que les conditions soient plus favorables pour profiter un maximum de tous !

Merci à tous les bénévoles sans qui rien ne serait possible ! Et à l’année prochaine !

PS : En plus, j’ai pu me régaler d’un burger gourmand et d’une choucroute délicieuse. Il ne manquait rien… sauf un régime peut-être ! 😉

"

  1. sonia dit :

    Joli retour. Ca fait plaisir de revoir des photos de salon !! Tu t es regalé c est genial !

    Aimé par 1 personne

  2. Quel beau salon ! J’aimerais un jour y être ! 😊 tu as fais le plein de lectures…

    Aimé par 1 personne

  3. Je croise les doigts pour que rien ne nous empêche de vivre ces émotions le week-end du 31 pour Iris Noir… 🤞🤞🤞

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s