Court résumé: Le narrateur travaille dans un laboratoire privé où tout le monde fait semblant de travailler. Un jour, il découvre un placard fermé par un cadenas à code. Il décide de trouver la combinaison…

Mon avis:

Je remercie les éditions Matin Calme pour cette lecture!

Kim Un-Su avait été un de mes coups de cœur 2020 avec son roman sur la pègre coréenne. Je me suis donc réjoui de la parution d’un nouveau livre de cet auteur, m’attendant à retrouver une histoire dans la même veine. Comme je ne lis presque jamais la quatrième de couverture, ma surprise a été d’autant plus grande !

Dès les premiers chapitres, j’ai compris que je m’engageais dans un univers atypique. Le narrateur tombe sur un endroit où sont classés des dossiers spéciaux. Ils concernent des personnes hors norme, avec des caractéristiques singulières. Ce sont des symptomatiques. Ils mangent du verre, boivent du pétrole, effacent leur mémoire, ont un arbre qui pousse sur leur doigt, ont un lézard qui vit dans leur bouche ou s’échangent leurs corps… Bienvenue dans le placard n°13 ! Parce qu’il a accès à ces documents, le héros de cette histoire se retrouve entraîné dans une machination qui le dépasse et qui va bouleverser sa petite vie.

Vous devez vous dire : Anthony, toi l’incorrigible cartésien, tu as dû souffrir devant tant de loufoquerie. Je vais vous étonner ! Je me suis beaucoup amusé durant cette lecture. Chaque chapitre m’a embarqué dans une histoire empreinte tour à tour d’absurdité, de drôlerie, de folie, de paranoïa, une véritable évasion ! C’était très divertissant et finalement, je crois que je peux apprécier ce genre de littérature si c’est bien écrit et maîtrisé. Je suis donc moins « coincé » que ce que je pensais !

Si l’on mesurait la qualité d’un écrivain à sa faculté à se renouveler, Kim Un-Su pourrait être classé parmi les plus grands. En effet, passer d’un polar mafieux à ce roman inclassable avec une telle facilité, relève d’un talent certain. Il a titillé mon imaginaire et m’a fait voyager entre réalité et fantastique, pour mon plus grand plaisir !

Matin Calme, 298 pages

Traduit par Kyungran Choi et Pierre Bisiou

Sorti le 04 Mars 2021, 20€

"

  1. Bibliofeel dit :

    Ma curiosité est aussi titillée après cette superbe présentation !

    J'aime

  2. […] Source : (#651) Kim Un-Su – Le placard | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. francksbooks dit :

    Je confirme, c’est pareil pour moi ! Merci Anthony.

    Aimé par 1 personne

  4. Alix dit :

    je confirme, Kim-Un-Su est un grand et la littérature coréenne pas assez lue

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Des titres coréens courts, je pensais que l’auteur était le même que celui du roman Le jardin.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s