Court résumé: Après avoir quitté, sans prévenir, son compagnon Thomas, qui la faisait souffrir, Clémence essaye de se recréer une nouvelle vie…

Mon avis:

Je remercie Netgalley et Audible pour cette lecture!

Depuis quelques années, je pensais essayer les livres audio. J’étais un peu réticent, ne sachant pas comment je ressentirais le roman sous cette forme. Mais comme j’avais déjà lu deux livres de Sandrine Collette, je me suis dit qu’elle était le parfait cobaye pour tenter cette aventure.

L’autrice s’attaque comme d’habitude à un thème très fort. Elle parle d’une femme martyrisée par son mari. Seulement, elle choisit un angle original en décidant de nous raconter l’après. Cette femme a réussi à partir des griffes de son agresseur et on découvre la suite des évènements.

La grande sensibilité de l’écrivaine réussit encore son effet grâce à une plume simple, sans effet de style. Elle sait aller au cœur des sentiments de son héroïne et le lecteur ressent ses émotions. Le récit est asphyxiant de par les souffrances intérieures qu’il développe.

Seulement trop de malheur tue le malheur ! J’imagine très bien le calvaire de Clémence, mais sa tendance à tout voir en noir et à se plaindre m’a un peu exaspéré. L’histoire tourne un peu en rond autour de sa personne, et j’ai eu l’impression qu’elle ressassait sa douleur. Elle est toujours négative malgré les gens qui veulent l’aider. Elle ne voit pas de porte de sortie à son drame et à la longue, son désespoir devient communicatif.

Je suis convaincu par ma première expérience audio. La voix et le ton de Marie Bouvet sont en parfaite adéquation avec le propos du texte. Elle a un véritable talent pour incarner les sentiments du personnage principal. Le roman de Sandrine Collette, quant à lui, me laisse plus dubitatif. Je suis persuadé que ce roman doit être lu pour comprendre les souffrances de ces femmes mortifiées, mais son atmosphère plaintive et répétitive m’a un peu lassé. Je vous laisse donc vous faire votre propre opinion !

Audible, 5h45

Lu par Marie Bouvet

Édition d’origine: JC Lattès

Quais du polar, Lyon 2018

"

  1. […] Source : (#661) Sandrine Collette – Ces orages-là | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. alexmotamots dit :

    Tu confirmes mes craintes concernant ce roman.

    Aimé par 1 personne

  3. Un roman qui a déçu à en lire les chroniques. Son précédent était excellent mais celui-ci est trop sombre. Je ne tenterais pas l’expérience 🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s