Court résumé: Laura, passionnée de littérature japonaise, travaille pour l’entreprise de son mari. À sa surprise, elle est sollicitée en urgence pour dépanner la médiathèque de sa ville et dialoguer publiquement avec l’un de ses écrivains favoris. Elle sort alors de l’anonymat…

Mon avis:

Je remercie les éditions Mialet Barrault pour cette lecture!

« Géantes » a une construction originale. Ces chapitres alternent entre deux types de récits. Dans la partie fictionnelle, le lecteur suit le destin de Laura, une fille assez effacée qui devient une autre du jour au lendemain. Suite à évènement marquant pour sa petite vie, elle grandit. Elle grandit dans tous les sens du terme. Elle commence à s’épanouir dans son travail, à être reconnue pour ses qualités et à prendre de l’assurance. Mais son corps s’allonge aussi physiquement. Elle va alors découvrir les bons et les mauvais côtés d’une femme qui s’impose dans le monde d’aujourd’hui.

Dans la partie consacrée à son journal, l’autrice se fait plus intime et nous raconte sa relation aux hommes. A travers plusieurs rencontres, elle met le doigt sur l’importance de ces échanges dans son évolution personnelle. Elle défend ses droits en acceptant une part de rapport de force avec le sexe opposé. Elle décrit le phénomène de séduction ambigu qui peut entraîner de belles rencontres. Elle fait finalement preuve d’un féminisme moderne et décomplexé. Celui-ci ne renverse pas complètement la table mais permet à tout le monde de s’accomplir.

C’était ma première expérience avec Murielle Magellan et j’en ressors enthousiaste. Sur le fond, j’ai apprécié son approche plutôt pragmatique de la place des femmes dans notre société. Son mélange entre le conte et la réalité, parsemé de littérature japonaise, lui permet d’aborder avec subtilité un dilemme qui enflamme les débats actuels. Elle remet les choses en perspective afin d’essayer d’être constructive sur ce sujet épineux. Un peu nuance ne fait pas de mal !

Sur la forme, j’ai décelé dans la plume de l’écrivaine un caractère taquin, pétillant, qui donne un charme fou à ce livre. Je me suis senti bien dans cette histoire et j’ai pris un véritable plaisir à suivre ces aventures à la fois truculentes et intelligentes!

Mialet Barrault, 286 pages

Paru le 18 Août 2021, 19€

"

  1. Cela doit être une lecture intéressante. Merci du partage!

    Aimé par 1 personne

  2. frconstant dit :

    L’idée est intéressante et permet effectivement d’aborder la place de la femme (et donc je suppose aussi celle de l’homme en contre masque) d’une façon intéressante. Je ne connais pas du tout cette autrice.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s