Court résumé: Ce mot anonyme laissé sur son paillasson est plus qu’un appel : un électrochoc. Cette fois, l’inspectrice Grace Campbell le sait, elle n’a pas le choix. Elle doit ouvrir la porte blindée du cabinet situé au fond de son appartement…

Mon avis:

Je remercie les éditions XO pour cette lecture!

Nicolas Beuglet reprend, avec cette deuxième enquête de Grace, l’histoire où on l’avait laissée. Dans le précédent livre régnait un mystère autour d’une pièce de son appartement. L’auteur décide d’ouvrir la porte et de nous révéler les secrets du passé de l’héroïne.

Elle se lance alors dans la quête d’une vérité sur un mystère qui la traumatise depuis des années. Avec son caractère opiniâtre, elle continue ses investigations coûte que coûte même si ses pistes deviennent malsaines et sont susceptibles d’impliquer sa propre famille. Des révélations fracassantes vont alors entraîner l’inspectrice dans une aventure mouvementée et forte en émotions.

L’auteur maitrise son sujet. On sent qu’il s’est documenté pour peaufiner sa toile de fond. Les évènements historiques relatés et les théories développées apportent de l’épaisseur à une intrigue somme toute classique. La narration, portée par une plume accessible, est aussi parfaitement rythmée. Les courts chapitres maintiennent le lecteur sous tension et ne lui laissent pas le temps de s’ennuyer. Pour le sensationnel, les péripéties de ce deuxième opus perdent en vraisemblance (certaines scènes sont un peu tirées par les cheveux !) par rapport à celles du premier volet. Mais le résultat global procure un plaisir de lecture indéniable qui vous fera oublier ses quelques fantaisies de scénario.

Comme à son habitude, l’écrivain se base sur des faits réels pour imaginer son aventure. Ses histoires deviennent encore plus terrifiantes lorsque l’on lit la postface qui confirme la véracité des évènements. « Le passager sans visage » est un thriller très efficace duquel on ne décroche pas. Plus qu’une aventure spectaculaire, cette trilogie fait réfléchir sur notre condition moderne et sur notre rapport au progrès.

Nicolas Beuglet continue son exploration des tragédies de l’Histoire méconnues à travers ses polars passionnants. On apprend en se distrayant. Un programme qui me plait beaucoup et que je vous conseille !

XO éditions, 361 pages

Paru le 16 septembre 2021, 19.90€

"

  1. bennybooks dit :

    J’ai offert les premiers livres de Nicolas Beuglet à ma belle mère et elle est devenue fan. Ta chronique sur son dernier me conforte dans l’idée qu’il faut que je découvre vraiment cet auteur.

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    Chic, il est dans ma PAL, je sens que je vais encore une fois me régaler avec l’auteur.

    Aimé par 1 personne

  3. Je ne rate aucun roman de Nicolas Beuglet. Comme les précédents, j’ai adoré celui-ci. En tant que conteuse professionnelle, j’ai décidé de ne plus jamais raconter « Le joueur de flûte de Hamelin » !!!

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s