Court résumé: Juillet 2000. Une série de disparitions inquiétantes et deux assassinats viennent troubler la fête de Deil River. À l’époque, c’est vers Zeke McKay que tous les regards convergent mais le jeune homme est finalement innocenté. 2019. Zeke a changé d’identité et mène désormais une existence discrète à New York, jusqu’à ce que son passé ressurgisse…

Mon avis:

Je remercie les éditions Préludes pour cette lecture!

Je n’avais jamais lu Cédric Lalaury, un auteur qui est pourtant de ma région. C’est grâce à un interview littéraire (l’Apéro des Caro) que je l’ai découvert et qu’il m’a donné envie d’en savoir plus.

Dès les premières pages, l’énigme de départ est très complexe. Plusieurs drames se sont déroulés en même temps, mettant en scène plusieurs protagonistes. Au début, j’ai été un peu déstabilisé par la multitude de personnages. Mais très vite, une fois tout ce petit monde mis en place, j’ai pu profiter des multiples pistes que chacun me proposait. En effet, dans ce drame, tous les acteurs ont une face cachée et même le narrateur semble garder un secret. Personne n’est jamais complètement exclus des suspects.

L’auteur sait créer une atmosphère oppressante de suspicion. Au fil des investigations, on sent l’étau se resserrer autour de la communauté. Plus le personnage principal trouve des indices plus il dévoile les côtés sombres de ce mystère du passé. Sans jamais tenter de faire du spectaculaire, le récit nous enferme dans une aventure prenante dont la recherche du dénouement nous captive jusqu’à la fin.

Ma première expérience avec Cédric Lalaury a été une grande réussite. Sa belle plume y est pour quelque chose. Elle permet d’approfondir les personnages, d’entrer en empathie avec eux et par la même occasion, de nous embrouiller avec ce mélange de réalité et de mémoire floue. Malgré ses 400 pages qui paraissent tourner autour du sujet, « Écoutez le bruit de ce crime » devient vite un huis clos lancinant qui m’a obsédé de bout en bout. Je me suis régalé de cette sombre histoire déterrée par le temps et pleine de surprises.

Évoluant à la frontière du polar et du roman noir, Cédric Lalaury a donc tout pour me plaire. Ses autres romans sont maintenant dans ma ligne de mire !

Préludes, 435 pages

Paru le 07 Avril 2021, 18.90€

Une réponse "

  1. alexmotamots dit :

    Merci de partager cette belle découverte.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s