Court résumé: Le lieutenant Philippe Donelli et l’adjudante Joy Morel sont appelés le même jour sur des affaires d’homicides codés. Pourtant, mille kilomètres les séparent…

Mon avis:

J’ai rencontré pour la première fois Angélina Delcroix lors d’un salon. Sa bonne humeur et son sourire m’ont donné l’envie de découvrir son œuvre. Et elle peut s’estimer chanceuse parce qu’une fois n’est pas coutume, j’ai commencé par le début de sa série.

La plongée dans l’univers de l’écrivaine se fait sans préliminaire. Elle nous invite directement au cœur d’esprits torturés. On a affaire à du pur thriller, dans les règles de l’art. Le scénario est assez complexe avec plein de ramifications mais comme la narration est maitrisée, on n’est jamais perdu. Le suspense est omniprésent, entraîné par des chapitres courts et un tempo qui ne faiblit à aucun moment. Les scènes glauques se multiplient pour nous garder sous pression. Cette enquête déroutante et souvent rebutante, menée à un train d’enfer, laisse le lecteur dans un état d’apnée constante.

À chaque chapitre, en alternant entre les personnages, l’autrice apporte une dimension psychologique à son histoire. Les pensées sont confuses et on hésite constamment entre ce qui tient de la réalité et ce qui tient de l’imaginaire. Ce flottement apporte une dose de tension supplémentaire et on sent que cette histoire n’a pas fini de nous tourmenter.

Portée par une écriture agréable et accessible, cette lecture a été une vraie réussite pour le fan de thriller que je suis. Je me permets par conséquent de donner un petit conseil aux futurs lecteurs. Si vous avez la chance de rencontrer Angélina Delcroix, ne vous laissez pas berner ! Elle fait partie de ces autrices au visage d’ange qui sont capables des pires horreurs lorsqu’elles prennent la plume. Elle ne rechigne à aucune violence, aucune atrocité afin de percer l’esprit des pires malades et nous entraîner dans les tréfonds de l’âme humaine. C’est noir, très noir, juste comme j’aime ! Mon premier contact avec l’autrice ne sera donc pas le dernier !

Pocket, 391 pages

Paru 4 Juillet 2019, 7.95€

Festival Sans Nom, Mulhouse 2021

"

  1. alexmotamots dit :

    Merci pour cette découverte. Un nom que je m’empresse de noter.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s