Court résumé: « Je tenais mon sujet. Un groupe de jeunes gens assassinent un père de famille pour des raisons idéologiques. J’allais écrire un truc facile et spectaculaire, rien n’était plus éloigné de moi que cette histoire-là. Je le croyais vraiment. »…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard pour cette lecture!

Monica Sabolo cherchait un sujet pour son nouveau roman. En écoutant une émission à la radio, elle a décidé de s’attarder sur Action Directe, une organisation terroriste qui avait sévit en France dans les années 80. En lisant un grand nombre documents sur le sujet et en interrogeant une partie des protagonistes de l’époque, elle reconstitue donc tout le déroulement des faits. Elle réussit aussi à nous donner accès aux confidences de l’organisation.

Dans son investigation, elle remarque rapidement que les témoignages des acteurs du drame remettent en cause la fiabilité de la mémoire. En effet, pour la même situation, les souvenirs sont différents. La réalité se situe surement quelque part entre eux, mais il est difficile d’avoir une vérité incontestable.  

Au fil de son enquête, elle découvre surtout une corrélation entre cette aventure et sa propre histoire. Ce moment de l’Histoire lui rappelle des évènements beaucoup plus personnels. Alors elle se confie et nous livre une partie de sa jeunesse.

Sans lien apparent, ces deux destins vont trouver un écho particulier en elle. Dans le silence et la clandestinité de ces militants, elle va se reconnaître. Le texte joue alors le rôle de catharsis pour l’écrivaine. Il lui permet de déterrer ses secrets et d’enfin se libérer du poids qu’elle avait sur le cœur. Elle se met à nu. Elle nous dévoile toutes ses fragilités afin de mieux les combattre.

Cette lecture a déclenché beaucoup d’émotions en moi. Avec une plume magnifique et une grande délicatesse, Monica Sabolo nous ouvre les portes de son intimité, de sa famille et c’est particulièrement touchant. Sous prétexte d’un récit biographique des membres d’Action Directe, « La vie clandestine » est un roman personnel, à fleur de peau, qui ne vous laissera pas indifférent.

Je n’avais jamais lu cette autrice. Je sais maintenant que c’était une erreur !

Gallimard, 320 pages

Paru le 18 août 2022, 21.90€

"

  1. alexmotmots dit :

    Je n’ai aimé tous les écrits de cette auteure. Mais tu sembles convaincu par celui-ci.

    Aimé par 1 personne

  2. […] en parlent aussi : Christlbouquine. Sur mes brizées. Les livres de K79. Le blog littéraire de […]

    J’aime

  3. celui-ci me tente beaucoup, je l’ai écoutée à Manosque ça m’a vraiment donné envie de le lire

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s