(#658) Caryl Ferey – Lëd

Court résumé: Suite à un ouragan arctique, le cadavre d’un éleveur de rennes émerge des décombres d’un toit d’immeuble. Boris, flic flegmatique est chargé de l’affaire…

Mon avis:

Je remercie les éditions Les Arènes pour cette lecture!

Si vous faites partie des fidèles de mon blog, je n’ai pas besoin de vous le préciser. Je considère Caryl Ferey comme l’un des plus grands auteurs français de romans noirs. Il voyage dans le monde entier et rapporte de ses escapades des livres forts à l’ambiance immersive. A chaque fois, il accroit la portée de ses histoires en interrogeant la situation et le passé du pays concerné.

Jusque-là, il nous avait habitué aux pays chauds tels que l’Afrique du Sud, la Colombie, la Nouvelle Zélande ou le Chili. Cette fois-ci, il a décidé de changer radicalement de décor. Finis le soleil, la chaleur, la sueur, voilà le froid, la neige, les gerçures. Bienvenue en Sibérie !

Lire la suite

(#657) Collectif – Nuits blanches en Oklahoma

Court résumé: Une maison perdue en Oklahoma, un évènement arrivant tous les matins à 3h11 la nuit d’Halloween, cinq auteurs pour écrire leur version de l’histoire.

Mon avis:

Je remercie les éditions Okama pour cette lecture!

Cinq autrices et auteurs avaient pour mission d’écrire une histoire sous contrainte : Leur création devait se dérouler en Oklahoma, le jour d’Halloween, à 3h11 du matin.

Lolvé Tillmanns nous raconte une femme qui pour sortir de son quotidien, accepte de rejoindre une résidence d’écrivains, propriété de la mystérieuse famille O. Cette demeure en rénovation a la réputation d’être hantée par un esprit indien.  

Suite à un accident de voiture, la famille imaginée par Nicolas Feuz se retrouve au milieu de nulle part. Ils se rendent à la seule habitation visible où ils sont accueillis par des personnages énigmatiques.

Lire la suite

(#656) Valentin Musso – Qu’à jamais j’oublie

Court résumé: Alors qu’elle passe quelques jours dans un hôtel de luxe, Nina Kircher poignarde avec violence un homme qu’elle venait de croiser. Son fils, Théo, va tenter de comprendre cet acte insensé…

Mon avis:

Je remercie les éditions Seuil et le site BePolar pour cette lecture!

Ma première entrée dans l’œuvre de Valentin Musso a eu lieu il y a quelques années avec « La femme à droite sur la photo » que j’ai le souvenir d’avoir beaucoup aimé.

Une nouvelle fois, il se lance dans une énigme de famille. Un fils veut comprendre l’acte criminel de sa mère. Pour ce faire, il va devoir déterrer les secrets de son passé. Les chapitres alternent entre la jeunesse de la mère où l’on découvre son histoire et le présent du fils qui enquête sur l’affaire. Le déroulement des évènements est parfaitement maîtrisé. L’histoire se déroule, telle une pelote de laine, au fil des découvertes. Cette aventure qui semblait simple au premier abord, dévoile toute sa complexité sur la longueur.

Lire la suite

(#655) Philippe Besson – Le dernier enfant

Court résumé: Théo est le dernier enfant d’Anne-Marie et Patrick son mari. Il va partir du foyer familial. Ses parents vont donc l’aider à déménager. La maman vit ce moment avec émotion…

Mon avis:

Je remercie les éditions Julliard pour cette lecture!

Je n’ai jamais lu de romans fictionnels de Philippe Besson. Je ne le connais que pour sa trilogie intime, initiée par « Arrête avec tes mensonges », qui m’avait beaucoup ému. « Le dernier enfant » est un mélange des deux genres. L’histoire est imaginée mais se base sur une certaine réalité.

Il met en exergue la séparation inévitable entre une maman et son enfant. Que l’on soit d’un côté ou de l’autre, on a tous (ou on va tous) vivre ce moment où le cordon ombilical est coupé. Le ressenti de cette femme développe le paradoxe de l’instinct maternel, qui est partagé entre l’envie que son enfant s’épanouisse et trouve sa place, et le désir qui reste encore à ses côtés.

Lire la suite

(#654) Franck Thilliez – 1991

Court résumé: Décembre 1991, le jeune Franck Sharko débarque au 36 quai des Orfèvres. Sa première mission se trouve aux archives où il doit reprendre la vieille affaire des Disparues du Sud parisien. Mais un soir, il croise un homme paniqué, une photo à la main…

Mon avis:

Je remercie les éditions Fleuve pour cette lecture!

Franck Thilliez revient, comme une année sur deux, à sa série de polars sur l’inspecteur Sharko. Mais cette fois-ci, il a décidé de nous surprendre en déplaçant son héros dans le passé. On le suit dans ses tous premiers pas à la police criminelle.

Le lecteur peut enfin découvrir les origines de cet enquêteur dont il suit les aventures depuis plusieurs années. On l’a connu fort, sûr de lui et reconnu. Cette fois-ci, il est jeune, débutant et hésitant. Il va rapidement être mis dans le bain avec deux affaires macabres en parallèle.

Lire la suite

(#653) Mathieu Menegaux – Femmes en colère

Court résumé: Mathilde Collignon est accusée d’un crime barbare, qu’elle a avoué. Elle était passée à l’acte pour se venger d’hommes qui l’avaient agressée. Au tribunal, la question se pose: Mais alors qui est la victime?

Mon avis:

Je remercie les éditions Grasset pour cette lecture!

Il y a une dizaine d’années, j’ai eu la chance d’être tiré au sort pour siéger à la cour d’assises. J’ai pu ainsi assister à deux procès (un meurtre et un viol) et participer au processus judiciaire. Grâce au livre de Mathieu Menegaux, vous aussi, vous pourrez découvrir l’envers du décor des tribunaux et entrer au cœur des discussions du jury.

Dans la salle des délibérations avec les magistrats professionnels et les citoyens sélectionnés, il nous dévoile les différentes étapes de la prise de décision. Les échanges entre les différents protagonistes sont tendus. Chaque juré a une personnalité, un passé, des idées et défend sa position avec vigueur.

Comme je connaissais déjà les coulisses, j’ai particulièrement apprécié que l’auteur s’intéresse aussi au point de vue du président. Celui-ci se doit d’accepter les avis des participants et en même temps, il doit les canaliser, afin que le verdict soit juste et que la justice garde sa légitimité.

Lire la suite