(#551) Luca Di Fulvio – Les prisonniers de la liberté

Court résumé: 1912. Suite à des tragédies, les jeunes Rosetta, Raquel et Rocco vont tous trois quitter l’Europe pour débarquer en Argentine. A Buenos Aires, ils vont chacun vivre un destin mouvementé…

Mon avis:

Je remercie les éditions Slatkine et Cie pour cette lecture!

Depuis « Les enfants de Venise » (oui, je sais ! Je n’ai pas lu « Le gang des rêves » !), j’attends avec impatience la sortie du nouveau Luca di Fulvio, qui nous gratifie chaque année d’une nouvelle aventure passionnante. Il est vrai pourtant qu’au fil des livres, on peut lui reprocher certaines récurrences. A chaque fois, il change d’époque, de lieu, de contexte historique mais garde son style et sa manière de raconter. Il utilise les mêmes ficelles, les mêmes ressorts scénaristiques pour nous happer dans son univers. Les personnages principaux ont toujours très peu de nuances et les batailles menées sont tout le temps manichéennes. On retrouve tous ces éléments dans « Les prisonniers de la liberté ». A la longue, on pourrait se lasser. Et pourtant, ça fonctionne encore pas mal! Lire la suite

(#550) Noël Boudou – Benzos

Court résumé: Vous est-il arrivé de vous réveiller avec cette sensation de déjà-vu? Avez-vous une confiance absolue en vos proche?…

Mon avis:

Je remercie les éditions Taurnada pour cette lecture!

Benzos est le diminutif de benzodiazépines, anxiolytiques utilisés pour lutter contre les troubles du sommeil. Pour se faire, ils agissent sur le système nerveux central. Ainsi, pris avec excès, ils peuvent aussi altérer la santé mentale du patient. Et c’est dans cette situation que se retrouve le héros de ce livre.

Sous cachets et alcools toute la journée, Nick voit son quotidien bouleversé par des faits incompréhensibles. D’un coup, sa vie devient incontrôlable. Les péripéties se répètent et il a l’impression de revivre les situations. Ces situations qui de surcroît deviennent de plus en plus tragiques. Alors, quand même son entourage proche semble participer à ce petit manège machiavélique, il perd complètement pied. Lire la suite

(#549) Patrick Sénécal – Les 7 jours du Talion

Court résumé: Afin de faire payer l’assassin violeur de sa petite fille, Bruno décide de kidnappé celui-ci et de lui faire passer 7 jours de souffrances atroces. La police va tout faire pour stopper cette tragédie…

Mon avis:

Patrick Sénécal est l’auteur chouchou de Valérie et Elisa du blog Sangpages, qui me l’ont fortement conseillé. Grâce à la période de confinement, j’ai un peu plus de temps pour lire et pour me mettre à jour. Toutes les planètes étaient donc alignées pour que « Les 7 jours du Talion » arrive entre mes mains.

Le livre porte très bien son nom, parce qu’on entre dans les mécanismes d’une vengeance œil pour œil. Alors attention, comme le crime a été violent, la réponse l’est également. Il faut donc que je précise tout de suite que cette histoire n’est pas conseillée aux lecteurs/rices sensibles. Si vous ne supportez pas la torture physique, n’ouvrez pas ce livre ! Parce qu’en terme de torture, l’auteur n’y va pas avec le dos de la cuillère. Durant la semaine que dure cette aventure, il abreuve le lecteur de sévices corporels, qui sont tous plus ignobles les uns que les autres. Ça frappe fort et il faut avoir le cœur bien accroché. Lire la suite

(#548) Charlotte Brontë – Jane Eyre

Court résumé: Jane Eyre est pauvre, orpheline et pas très jolie. Mais sa force de caractère va lui permettre de faire sa place et vivre son destin…

Mon avis:

Le confinement a des effets collatéraux. En effet, pendant cette période, j’ai enfin pu satisfaire une demande insistante de ma femme. Elle me tannait depuis longtemps pour que je lise « Jane Eyre », un de ses livres préférés… Cette lacune est comblée !

Dans cette aventure, Charlotte Brontë innove dans le choix des acteurs. Contrairement à tous les romans de l’époque, les deux principaux protagonistes ne transpirent pas le glamour. Ils ne sont ni beaux, ni éloquents, ni à la mode. Leur attirance mutuelle n’est pas basée sur les futilités de la société. Elle est uniquement le fruit d’échanges entre eux et d’un sentiment de connexion. Lire la suite

(#547) Cyril Carrère – Grand froid

Court résumé: Le jour où sa mère est retrouvée morte dans un parking, la vie paisible de Lucas va basculer, au fil de révélations…

Mon avis:

Je remercie les éditions Ring pour cette lecture!

J’ai découvert Cyril Carrère sur les réseaux sociaux. Il y est très présent et il échange beaucoup avec ses lecteurs. Cette qualité de communication et d’accessibilité fait partie des points que j’apprécie chez un artiste moderne. Je me devais donc de laisser une chance à ses écrits.

Le personnage principal est un homme ordinaire qui se retrouve bien malgré lui embarqué dans une spirale infernale. Du jour au lendemain, toute sa vie est remise en cause. Lui qui croyait avoir une destinée banale, se révèle être le centre d’une machination, bien plus grosse que lui. Dès lors, il va devoir fuir dans le flou total et essayer de replacer les pièces du puzzle. Lire la suite

(#546) David Vann – Le bleu au-delà

Court résumé: La vie du jeune Roy ne va plus jamais être la même, le jour où son père se donne la mort…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallmeister pour cette lecture!

J’ai toujours admiré David Vann pour sa capacité à créer une atmosphère et à creuser l’âme de ses personnages. A chaque nouvelle lecture, il frappe les esprits avec ses histoires sombres mais tellement humaines.

Cette fois-ci, il revient avec un recueil un peu spécial. Ce livre combine des nouvelles écrites il y a quelques années et des nouvelles fraichement écrites. L’objectif étant de recréer une unicité du contenu. Étant à l’origine indépendantes, les différentes histoires se succèdent sans logique de temps et d’espace. Chaque texte profite de la qualité d’écriture de l’auteur. On y retrouve sa langue belle et exigeante. Comme il en a pris l’habitude, il nous met à l’épreuve dans des situations d’une noirceur profonde. Il manie les mots avec agilité et poésie pour nous parler de faits très durs. On alterne entre émerveillement de la plume et choc des évènements. L’auteur n’a donc rien perdu de sa prose obscure. Lire la suite