(#443) Bénédicte Belpois – Suiza

Amour rural

Court résumé: Suiza, jeune femme à la sensualité débordante, va venir troubler la tranquillité d’un village espagnol…

Mon avis:

Ce livre est éligible au Prix Orange du Livre 2019, dont je suis juré.

Merci à lecteurs.com et aux éditions Gallimard pour cette lecture!

En me lançant dans « Suiza », je me jetais dans l’inconnu. Je ne connaissais même pas le thème du livre. C’est aussi ça la joie des jurys littéraires : découvrir des nouveautés, à l’aveuglette, sans aprioris.

Le texte est écrit par une femme. Cela pourrait être anecdotique mais c’est important de le préciser parce qu’à sa lecture, vous aurez du mal à penser que ce ne n’est pas un homme qui raconte. En effet, Bénédicte Belpois réalise le tour de force de nous faire entrer dans la tête de Tomas, un homme rustre et macho comme l’étaient souvent ceux de l’époque.  Se passant des filtres de la bienséance,  l’esprit du paysan déverse ses pensées de manière décomplexée et c’est souvent trivial. Dans ces lieux reculés, les gars n’y vont pas par quatre chemins, surtout lorsqu’il est question de la gente féminine. Ils assouvissent toutes ses envies, même les plus primaires, sans demander la permission. De par ce côté bête et impulsif, le personnage principal peut apparaître antipathique. Lire la suite

(#442) Yann Déjaury – Ce n’était qu’une simple promesse

Jeunesse et secret

Court résumé: 1995, en Bretagne, six amis passent de belles vacances ensemble. 2015, après s’être éloignés, ils sont tous invités dans une magnifique demeure par des hôtes aux intentions mystérieuses…

Mon avis:

Yann Déjaury avait été une des bonnes surprises de mon année littéraire 2017. Il représentait ma première incursion dans le monde de l’autoédition et m’avait convaincu du bienfondé de la démarche.

Ce nouvel opus alterne entre deux époques de la vie d’un groupe d’amis. La première nous entraîne dans le passé des personnages où l’on assiste à leurs exploits de vacances. Les caractéristiques de la jeunesse se révèlent dans ces moments festifs : la drague, la désinvolture, l’envie de s’amuser, l’affranchissement de toutes les contraintes… Les plus jeunes lecteurs/rices se reconnaitront dans toutes ces frasques, pendant que les moins jeunes se rappelleront des bribes de leur passé avec une certaine nostalgie. Quoi qu’il en soit, vous serez en empathie avec ces insouciants parce que vous vous identifierez à eux et vous vous imaginerez à leur place. Lire la suite

(#441) Oscar Coop-Phane – Le procès du cochon

La justice pour tous

Court résumé: Un cochon sort de sa forêt et vient mordre un bébé dans son berceau. Il est poursuivi puis jugé par les hommes…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et aux éditions Grasset pour cette lecture!

Ce livre est éligible au Prix Orange du livre 2019, dont je suis juré.

Ce roman est très court, il se lit en une heure. Il a tous les éléments d’une fable. Une fable, à l’instar de « La ferme des animaux » de George Orwell, utilise les bêtes pour mettre en lumière les défauts du système humain. Oscar Coop-Phane décide de pousser le vice encore plus loin. Il place son histoire dans la réalité où seul l’acteur principal est un animal.

Dès lors, les événements sont chamboulés. Le cochon est l’anomalie de l’affaire. En effet, son crime en soi n’est pas un dilemme. Il est reconnu et la société sait gérer ce genre d’affaires. Les procédures classiques sont engagées et elles suivent leur cours mécaniquement. Seulement voilà, le condamné n’est pas humain et ne répond pas aux mêmes appétences. Lire la suite

Concours n°14: D’un mort lente

Je sais que vous l’attendiez tous en trépignant.

J’ai le plaisir de vous annoncer que le premier concours de l’année 2019 est arrivé!

Et pour que votre patience soit récompensée, je vous propose de gagner un exemplaire parmi

5 EXEMPLAIRES de « D’une mort lente » de Emelie Schepp

le dernier né de la nouvelle reine du polar suédois

Merci aux éditions Harper Collins pour leur participation!

Pour participer, il vous suffit de me donner les raisons de votre participation dans les commentaires de cet article. Lire la suite

(#440) Joseph Ponthus – A la ligne

Finalement hypnotisant

Court résumé: L’auteur raconte son expérience d’ouvrier à la chaîne…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et les éditions La table Ronde pour cette lecture!

Ce livre est éligible au Prix Orange du Livre 2019 dont je suis juré.

Autant vous prévenir tout de suite, il s’en est fallu de peu que ce roman passe à la trappe. Lors des quatre-vingts premières pages, je n’ai pas accroché. J’ai été tout d’abord dérangé par le style. Joseph Ponthus a choisi une mise en page originale mais assez déstabilisante. Pour donner une musique à son  histoire et calquer le rythme sur celui des chaines de production, il coupe ses phrases en plusieurs parties, en revenant très souvent à la ligne et sans aucune ponctuation. Cela accélère le tempo de la lecture, j’ai eu l’impression de lire comme un automate et de passer à côté de la profondeur des évènements. Lire la suite

(#439) Franck Bouysse – Né d’aucune femme

Roman noir à la française

Court résumé: Rose n’a que 14 ans lorsqu’elle est entraînée malgré elle dans un destin chaotique…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et aux éditions La Manufacture de Livres pour cette lecture!

Ce livre est éligible au Prix Orange du Livre 2019, dont je suis juré.

Le roman est présenté comme le journal intime de Rose, une jeune fille, issue d’une famille pauvre. On suit son destin plutôt hors du commun. Les évènements sont racontés à la première personne avec toutes les émotions de la narratrice. Mais pour compléter les faits, Franck Bouysse apporte des versions extérieures en narrant les actions des autres personnages. On a donc sous les yeux tous les tenants et les aboutissants et on peut se laisser emporter par l’aventure. Lire la suite