(#412) Joe R. Lansdale – Honky Tonk Samouraïs

Déjantés

Court résumé: Après avoir tabassé un homme qui maltraitait son chien, Hap et Leonard sont recrutés par une voisine. Elle veut connaître la vérité sur la disparition de sa petite-fille intervenue quelques années auparavant…

Mon avis:

Merci aux éditions Denoël pour cette lecture!

Dans ma lecture précédente avec Jack Reacher, il était question de pragmatisme et de professionnalisme pour résoudre une énigme. Le ton était sérieux. Avec une nouvelle aventure de Hap et Leonard, on change complètement d’univers.

Dès les premières pages, on entre dans le vif du sujet. On se retrouve aux côtés de nos deux enquêteurs de chocs. On se rend très vite compte qu’ils n’ont rien perdu de leurs compétences. Ils ont gardé leur grande appétence à la baston. Aux moindres de leurs déplacements, ils cherchent toujours à entrer en conflit avec autrui et chaque rencontre est un prétexte à faire fonctionner la boite à gifles. Lire la suite

(#411) Lee Child – Bienvenue à Mother’s Rest

Les failles du héros

Court résumé: Jack Reacher descend d’un train à Mother’s Rest. A la gare, il rencontre une ex-agent du FBI. Elle attend un collègue à elle qui est introuvable…

Mon avis:

Merci aux éditions Calmann Levy pour cette lecture!

Pour ne pas déroger à ses habitudes, l’ancien major Jack Reacher tombe par hasard sur une affaire au cours de ses pérégrinations. Et comme il ne peut fermer les yeux et passer son chemin, il s’implique volontiers dans cette nouvelle enquête. Cette fois-ci, il se retrouve dans une petite ville, perdue au milieu des champs, dont le nom l’intrigue : « Mother’s Rest ».  Dans cet endroit reculé, il va partir à la recherche d’un homme qui semble avoir disparu. Alors que l’enquête paraît n’être qu’une banale histoire locale au départ, elle l’emmener sur la piste d’un trafic beaucoup plus conséquent. Lire la suite

(#410) Guy Boley – Quand Dieu boxait en amateur

Parler du père

Court résumé: Le narrateur nous parle de son père. Celui-ci a été boxeur, forgeron puis acteur aux côtés d’un abbé, son ami de toujours…

Mon avis:

Merci aux éditions Grasset pour cette lecture!

Il y a deux ans, j’avais eu du mal à trouver les mots (et le talent) pour pouvoir décrire les émotions que m’avait procurées le premier roman de Guy Boley « Fils du feu ». Ça avait été une flamboyante expérience dont je garde un très bon souvenir de lecture.

Alors qu’il s’intéressait la dernière fois à un enfant des forges, il se propose dans « Quand Dieu boxait en amateur » de nous parler de son père. Il nous raconte sa jeunesse dans la campagne profonde. On va suivre toutes les choses qui ont fait de lui un homme et un père à part entière. De son éducation particulière, bercée par les convictions de l’époque, à sa grande amitié, capable de combattre les différences, en passant par ses passions sportives et artistiques, l’auteur développe toute l’admiration qu’il porte à cette figure paternelle. Lire la suite

(#409) David Joy – Le poids du monde

Coup de cœur rural

Court résumé: Après avoir connu les champs de guerre, Thad rentre dans son village d’origine. Il y retrouve sa mère et surtout son meilleur ami Aiden. Avec celui-ci, il va reprendre ses vieilles habitudes dans le milieu de la drogue…

Mon avis:

Merci aux éditions Sonatine pour cette lecture!

J’étais passé à côté du premier roman de David Joy. Celui avait été couvert d’éloges. Dès de la sortie de ce nouvel opus, j’ai donc décidé de m’attarder sur son cas.

La région des Appalaches est le décor de cette aventure. On fait la connaissance de Thad et Aiden, des jeunes hommes du cru. Ils vivent chichement dans cet environnement plutôt austère. Ils portent tous deux des passés assez lourds et traumatisants. La misère est omniprésente dans cette histoire. Elle entraîne les protagonistes sur les routes de la débrouille et de l’embrouille. Constamment drogués, ils agissent toujours sur un fil et à la limite de la catastrophe. Lire la suite

(#408) Christian Carayon – Torrents

Meurtres en famille

Court résumé: 1984: Les morceaux de cadavres sont retrouvés dans une rivière. Parmi les deux corps, on identifie celui de la copine de François disparue depuis quelques années. La sœur de François accuse leur père des meurtres…

Mon avis:

Merci aux éditions Fleuve pour cette lecture!

Je n’avais quasiment jamais entendu parler de Christian Carayon. Au moment de la sortie de son roman précédent, j’avais juste vu passer sa couverture assez attirante et je m’étais dit que je devrais m’intéresser à cet auteur. Voilà qui est fait et c’est une bonne surprise ! Lire la suite

(#407) Amélie Cordonnier – Trancher

Violence et pardon

Court résumé: Tu croyais qu’Aurélien avait guéri, mais voilà que ça recommence…

Mon avis:

Merci aux éditions Flammarion pour cette lecture!

« Trancher » est un roman qui s’attaque à un sujet trop souvent négligé : la violence conjugale.

Dès les premières lignes, on entre dans le quotidien d’une mère de famille dont  la vie de couple ordinaire bascule le jour où le mari tombe le masque et se révèle brutal. Alors, il n’est pas question de sang ou de bleus mais d’insultes. Le mari lâche des mots sans prévenir, d’une grande violence, qui surgissent et qui viennent frapper la conjointe en pleine face. Même si le choc n’est pas physique, l’impact est féroce sur l’instant et les effets dramatiques sur la famille entière.

La narratrice s’adresse à son personnage principal à la deuxième personne.  En utilisant ce mode d’expression, on a plutôt l’impression qu’elle se parle à elle-même, comme pour se protéger de ce qui lui arrive, comme pour rester en retrait de la réalité. Elle décrit alors tout le processus émotionnel qui découle de ses échanges insoutenables. Lire la suite