(#452) François Pieretti – Saltimbanques

Deuils

Court résumé: Nathan revient dans sa ville natale parce que son frère vient de perdre la vie dans un accident. Il rencontre alors un groupe d’amis qui ont vécu auprès de celui-ci…

Mon avis:

Merci aux éditions Viviane Hamy pour cette lecture!

Suite au décès accidentel de son frère, Nathan veut rattraper le temps perdu loin de lui. On suit donc son cheminement pour essayer de se rapprocher de ce quasi inconnu. Pour se faire, il s’immisce dans le cercle fermé de ses anciens acolytes.

Et là, il entre dans l’ambiance féérique qui règne autour de ce groupe d’amis. Débordant d’insouciance, elle souffle un vent de liberté sur le livre. On a envie de laisser nos problèmes de côté et de tracer la route aux côtés de cette jeunesse désinvolte. Le narrateur, envoûté par les différents phénomènes qu’il rencontre, se livre aussi corps et âme à cette communauté. Il découvre le monde du cirque, un monde hors du temps et de la réalité.

Mais cette histoire est aussi celle d’un deuil. Il plane sur les protagonistes.  Ils vivent tous cette disparition de manière différente. Certains s’enferment dans le chagrin, d’autres se mettent en danger pour oublier leur culpabilité, et d’autres encore, continuent leurs vies comme si de rien de n’était. N’ayant que peu de souvenir de son passé, le héros va chercher sa tristesse auprès des autres. Lire la suite

(#451) Michaël Connelly – En attendant le jour

Un nouveau départ

Court résumé: Travaillant au quart de nuit de la Police d’Hollywood, Renée Ballard se lance dans deux enquêtes dont elle n’est pas censée s’occuper…

Mon avis:

Merci aux éditions Calmann-Levy pour cette lecture!

Au fil du temps, chroniquer un nouvel opus de la série de Michaël Connelly devient de plus en plus difficile. En effet, il est compliqué de trouver de nouvelles choses à dire tant la qualité des ouvrages est constante. Cela devient presque une rengaine sans surprise. Quel ne fut pas mon plaisir de découvrir cette année qu’il y avait du changement : une nouvelle héroïne ! Fini les célèbres Harry Bosch et Mickey Haller (ou seulement mis de côté ?) et place à Renée Ballard. Lire la suite

(#450) Ariane Bois – L’île aux enfants

Les enfants de la Creuse

Court résumé: Un jour de 1963, Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence sont enlevées par une camionnette et envoyées de force dans de nouvelles familles en métropole…

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Belfond pour cette lecture!

La lecture est une passion qui développe l’empathie. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la science ! En effet, en ayant accès à différents points de vue et différentes vies, on augmente son ouverture d’esprit. Ce livre en est la parfaite illustration.

Cette histoire retrace le destin d’enfants, victimes de choix politiques. On suit plusieurs générations d’une famille qui a subi une migration forcée. La première partie du roman nous raconte les faits, tels qu’ils se sont déroulés. La seconde, sous forme d’enquête, va faire éclater la vérité oubliée aux yeux de toute la communauté. Lire la suite

(#449) Cyril Gely – Le prix

Secrets d’Histoire

Court résumé: 1946, Otto Hahn va recevoir le prix Nobel de chimie à Stockholm. Juste avant la cérémonie, Lise Meitner, son ancienne collaboratrice avec laquelle il a travaillé trente ans, le rejoint dans sa chambre…

Mon avis:

Ce livre est dans la première sélection de Prix Orange du Livre 2019, dont je suis juré.

Merci à lecteurs.com et aux éditions Albin Michel pour cette lecture!

Derrières ses airs de belles retrouvailles se cache une montagne de secrets. Lise profite de son entrevue avec son ancien collègue Otto pour ressortir les vieux dossiers et lui dire ces quatre vérités. Elle aborde avec lui les sujets sensibles qui sont intimement liés à la guerre mais aussi au comportement de son collaborateur.

Dès lors, un échange ardu se met en place. Chacun défend son point de vue et porte des estocades afin de déstabiliser l’adversaire. La vérité de l’un n’est pas la même vécue de l’autre côté. Ils argumentent en mettant en perspective le contexte dans lequel leurs décisions ont été prises. Ils sont emplis de ressentiments et au fil du livre, leur rencontre soit disant impromptue tourne au règlement de compte. Lire la suite

(#448) Sylvie Le Bihan – Amour propre

Le côté obscur

Court résumé: Giulia a grandi seule avec son père. Elle a eu des enfants et maintenant qu’ils sont grands, elle part sur les traces de Malaparte…

Mon avis:

Merci à lecteurs.com et aux éditions JC Lattès pour cette lecture!

Ce livre fait partie de 21 livres sélectionnés pour le Prix Orange du Livre 2019, dont je suis juré.

L’héroïne de « Amour propre » part en direction de Capri, pour écrire un livre sur son auteur préféré. Mais cet éloignement de la vie quotidienne est surtout une manière pour elle de prendre du recul et de réfléchir à sa condition.

Un personnage le dit bien : « Il y plusieurs sortes de femmes, celles qui ne peuvent pas avoir d’enfants, celles qui n’ont jamais voulu en avoir, celles qui se réalisent en ayant des enfants, celles qui fuient, celles qui assument et qui regrettent ». Giulia fait partie de la dernière catégorie. Elle sent qu’elle n’a jamais été faite pour être mère. Malgré l’amour qu’elle leur porte, elle remet en question l’éducation qu’elle a donnée à ses fils, la manière dont elle a géré les conflits, les rêves, les doutes… Alors qu’ils viennent d’atteindre l’âge de la maturité, elle espère juste qu’ils partent vite de la maison pour qu’elle puisse retrouver sa vie de femme. Lire la suite

(#447) Sandrine Collette – Animal

Instinct bestial

Court résumé: Dans une forêt népalaise, Mara découvre deux jeunes enfants qu’elle va prendre sous son aile. Vingt ans plus tard, un groupe de chasseurs, dont une jeune femme, se lancent à la poursuite d’un ours…

Mon avis:

Merci aux éditions Denoël pour cette lecture!

« Animal », en voilà un roman qui porte bien son nom ! Pour son nouvel opus, Sandrine Collette est fidèle à ses habitudes et se propose de sonder l’âme humaine. Elle s’intéresse cette fois-ci à la bestialité qui sommeille au fonds de chaque être vivant.

Dans la première moitié du livre, on assiste à combat entre l’Homme et l’animal. Les chapitres alternent entre les différents points de vue. Pendant toute la poursuite, on ressent toutes les sensations, les tourments et les motivations des deux clans. Des deux côtés, les réflexions sont simples, primitives et n’ont qu’un seul objectif : tuer pour ne pas être tué. La tension est à son maximum et dans cette lutte infernale, on ne sait même plus qui chasse l’autre. Lire la suite