(#631) Xavier Müller – Erectus L’armée de Darwin

Court résumé: Sept ans après le virus Kruger qui transformait les hommes en erectus, une nouvelle vague de contamination déferle sur le monde…

Mon avis:

Je remercie les éditions XO pour cette lecture!

Le premier épisode de la série s’appliquait à nous décrire l’arrivée du virus et son évolution dans le monde. Il utilisait des données scientifiques pour que l’on comprenne bien le phénomène et ses conséquences. Débarrassé de toutes ces explications, « L’armée des Darwin » peut passer directement à l’action.

On retrouve les personnages encore vivants après la première vague. Ils sont confrontés à une nouvelle phase qui tient plus du terrorisme que de la pandémie. Cette fois-ci, nous avons affaire à un homme malveillant qui sème la terreur. L’origine de la menace bactériologique est donc différente mais toujours aussi angoissante.

Lire la suite

(#630) Gilles Sebhan – Noir diadème

Court résumé: Le corps profané d’un adolescent est retrouvé près d’un camp de migrants. Le lieutenant Dapper voit dans ce cadavre, l’œuvre d’un tueur en série qu’il n’est pourtant plus de ce monde…

Mon avis:

Je remercie les éditions du Rouergue pour cette lecture!

J’avais découvert par hasard le début de la série de Gilles Sebhan. Après un premier volume très singulier, l’univers s’est mis en place et il nous a offert une trilogie sombre et envoûtante. Je pensais que celle-ci était terminée. Pour mon plus grand bonheur, il n’en était rien et le lieutenant Dapper est de retour !

Il est lancé sur une nouvelle affaire qui a un lien étroit avec sa précédente. On reprend exactement où l’ancienne enquête s’était arrêtée. Les engrenages sont donc très vite remis en route. L’intrigue est assez bien ficelée mais ce n’est pas dans celle-ci que réside l’intérêt de cette aventure. Elle n’est qu’un prétexte pour continuer de suivre tous les protagonistes qui sont apparus au fil des épisodes. Ce sont eux qui font la particularité et la force de ces romans. Autour de l’inspecteur, désabusé et taciturne, ils apportent une part de folie et de fantastique à petites doses. Leurs apparitions récurrentes distillent du mystérieux dans l’histoire et rendent la lecture ensorcelante.  

Lire la suite

(#629) Bernard Petit – La traque

Court résumé: Traqué par les autorités, un gang de braqueurs projette un coup spectaculaire: l’enlèvement d’un homme politique. Les services de Police sont sur le coup…

Mon avis:

Je remercie les éditions Fleuve pour cette lecture!

Bernard Petit est un nouvel arrivant dans le milieu de la littérature policière. Cependant, on ne peut pas vraiment le considérer comme un novice. En effet, après trente-cinq ans à la poursuite du crime organisé, il a gravi les échelons jusqu’à devenir le patron du 36 Quai des Orfèvres. Il a dû assister à tellement de choses incroyables dans sa carrière qu’il a bien sûr toute la légitimité pour écrire sur ce milieu.

Et c’est exactement ce qu’il fait avec ce premier roman. Il nous plonge dans son univers. Il nous ouvre les portes des différents bureaux dans lesquels les affaires criminelles sont traitées. Le lecteur découvre alors toutes les ramifications du système judiciaire. Le travail sur une enquête ne se fait pas seulement sur le terrain avec les inspecteurs et les brigades d’intervention. Il y a aussi des décideurs, qui sont aux commandes et qui organisent la traque. Qu’ils soient de la Brigade criminelle, de l’Antigang, de la Police scientifique, des renseignements, de la répression du banditisme ou d’un service technique, ils ont tous un rôle à jouer. L’auteur nous détaille l’organisation nécessaire au bon fonctionnement de ces organes mais aussi les défauts et les failles de ce conglomérat de services.

Lire la suite

(#628) Lionel Duroy – L’homme qui tremble

Court résumé: Lionel Duroy complète sa saga familiale par cet autoportrait…

Mon avis:

Je remercie Babelio et les éditions Mialet-Barrault pour cette lecture!

L’œuvre de Lionel Duroy est principalement constituée de romans autobiographiques. Sous les traits de personnages fictifs, il nous raconte depuis des dizaines d’années les déboires de sa famille. Dans chaque livre, il s’intéresse à une période, à un membre ou à un évènement particulier de l’histoire familiale.

« Un homme qui tremble » semble être le testament d’un homme d’âge mûr, qui veut prendre du recul et faire son introspection. L’auteur revient donc sur l’ensemble des histoires qu’il a déjà racontées mais en nous offrant un prisme différent. Cette fois-ci, il retourne la caméra et fixe l’objectif sur lui. Il est toujours question des autres, mais pour mieux analyser ses propres comportements et son propre rôle. Il nous parle de son rapport à l’écriture, de sa relation avec son éditeur et de choses beaucoup plus personnelles. Il utilise la première personne pour totalement assumer et se dévoiler complètement. En découvrant ses secrets les plus intimes, on comprend ses faiblesses et ses erreurs qui ont aussi participé au délitement de son entourage.

Lire la suite

(#627) Jacky Schwartzmann – Kasso

Court résumé: Après des années d’absence, Jacky Toudic est de retour à Besançon pour s’occuper de sa mère malade. Jacky est le sosie de Mathieu Kassovitz et gagne sa vie en se faisant passer pour lui…

Mon avis:

Je remercie les éditions Seuil pour cette lecture!

Avec toutes les lectures assez sombres que j’ingurgite, j’aime parfois faire une petite pause avec des livres un peu plus ludiques. Et avec ce « Kasso », on peut dire que j’ai réalisé une bonne pioche. Dès le début, j’ai compris que je n’allais pas m’ennuyer. Après seulement quelques pages, j’avais déjà éclaté de rire plusieurs fois. Autant vous dire que question divertissement, ça s’annonçait bien !

“Un homme qui utilise sa ressemblance avec un acteur pour escroquer les gens”. L’idée de départ était déjà singulière. Mais en plus, quand à chaque coin de chapitre, celui-ci croise des autres personnages toujours plus loufoques les uns que les autres, le résultat en devient décapant. Tout ce petit monde a des réactions tellement improbables que l’enchaînement des évènements devient imprévisible. Dans cette aventure, rien n’est attendu, on est constamment surpris. En tant que lecteur, embarqué dans ce navire sans capitaine, on lâche le gouvernail et on savoure ce véritable plaisir de lecture sans filet.

Lire la suite

(#626) Toni Coppers – L’affaire Magritte

Court résumé: Une étrange série de meurtre est perpétrée à Bruxelles et à Paris. Sur les lieux du crime, on retrouve chaque fois ce mystérieux message: Ceci n’est pas un suicide.

Mon avis:

Je remercie les éditions Diagonale pour cette lecture!

D’après les informations que j’ai pu glaner ça et là, ce roman est en fait une commande passée par la famille du peintre René Magritte à Toni Coppers, en l’honneur des 50 ans de la mort du peintre. Ce polar est donc structuré autour de ses œuvres.

Pour ce qui est de l’enquête, elle nous fait voyager entre Bruxelles et Paris où des crimes similaires ont eu lieu. On suit les investigations dans les deux villes. Moi qui suis un adepte de ce genre, j’ai trouvé l’intrigue bien ficelée mais assez basique. La première moitié du livre tourne même un peu en rond. Heureusement le récit se débloque sur la fin.

Lire la suite