Relation malsaine

Court résumé: Turtle, 14 ans, passe sa vie dans les bois ou sur la plage de Californie. Mais lorsqu’elle rentre chez elle, elle retrouve son père, personnage violent et abusif…

Mon avis:

Merci aux éditions Gallmeister pour cette lecture!

Ce livre a fait une apparition fracassante sur les réseaux. En quelques jours, les chroniques dithyrambiques ont fleuri à profusion. Devant une telle unanimité, ma curiosité a été piquée, d’autant plus qu’il s’agissait d’un premier roman.

Avant toute chose, je me dois de prévenir que cet ouvrage n’est pas destiné à tous les types de lecteurs (trices). En effet, pour pouvoir s’y atteler, il ne faut pas craindre la perversité et la violence, qui sont omniprésentes tout au long de l’histoire. Ceci étant dit, on suit le destin de Turtle, jeune adolescente, élevée à la dure par son père, avec lequel elle entretient une relation particulière. Elle est sous l’emprise de cet être instable et mal intentionné.

A travers les yeux de cette innocente petite, on va assister à des évènements troublants dans une atmosphère oppressante. De par l’imprévisibilité des comportements de chacun, ces scènes entre les deux protagonistes dégagent une tension palpable. La peur et l’angoisse règnent sur les échanges, toujours à la limite de la rupture. On s’attend à tout, on est sur le qui-vive, à l’affût du drame à venir !

L’enchainement des situations est juste chronologique et ne suit aucun fil conducteur. C’est une succession de d’empoignades souvent brutales, qui dépeint parfaitement la relation toxique père/fille.

Pour une première œuvre, c’est une réussite même si j’ai parfois trouvé le récit parfois un peu trop descriptif (surtout dans les scènes dispensables). J’ai aussi eu un peu de mal à être en empathie avec Turtle. Elevée comme une sauvage, avec son caractère dur et ses réactions froides, je ne me suis pas attaché à cette fillette, personnage désincarné. J’ai plus été spectateur qu’acteur de cette tragédie.
On a affaire à un grand roman d’ambiance qui déstabilise par la violence de ses situations malsaines. Avec la puissance de sa narration asphyxiante et ses quelques défauts, « My absolute darling » n’a pas été un coup de cœur pour moi, mais une chose est sûre, il m’a laissé un goût amer dans la bouche et je ne suis pas prêt de l’oublier.

Gallmeister, 464 pages

24.40€

Traduit par Laura Derajinski

15/20

"

  1. jostein59 dit :

    Tu confirmes le côté « Inoubliable ». J’espère pouvoir supporter cette violence.

    Aimé par 1 personne

  2. lebouquinivre dit :

    Je porte beaucoup d’intérêt à ta chronique, car tout comme toi, j’ai beaucoup entendu parler de ce livre! Le côté malsain du livre ressort dans tous les billets et je ne doute pas qu’il faille avoir le cœur bien accroché! En tout cas, ma curiosité est plus que piquée!

    Aimé par 1 personne

  3. Matatoune dit :

    Désolée, pas pour moi! Merci de m’éviter une telle lecture!

    Aimé par 2 personnes

  4. Excellente chronique, mais je passerai mon chemin… 😉

    Aimé par 1 personne

  5. Eve-Yeshé dit :

    je suis tentée mais la violence perversité me freinent un peu
    en tout cas, ta critique apporte un autre éclairage (j’ai lu beaucoup de critiques enthousiastes)

    Aimé par 1 personne

  6. Comme beaucoup j’en ai entendu parler et serais tentée, mais l’atmosphère me freine… Pas certain que je le lise.On verra !

    Aimé par 1 personne

  7. aufildeslivres dit :

    J’hésite encore ….

    Aimé par 1 personne

  8. Cat dit :

    Curiosité piquée… Je note.

    Aimé par 1 personne

  9. alexmotamots dit :

    Il m’intrigue de plus en plus, ce premier roman.

    Aimé par 1 personne

  10. krolfranca dit :

    Je suis en train de le lire. J’ai eu du mal à entrer dedans mais maintenant j’ai du mal à le lâcher.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s