Court résumé: En pleine guerre civile, le destin de Séraphine bascule lorsque des miliciens s’attaquent à son village et à elle…

Mon avis:

Je remercie les éditions Viviane Hamy pour cette lecture!

Cette année, j’ai rencontré pour la première fois la plume de Céline Lapertot et ce fut un coup de cœur. Avec son autobiographie, elle m’avait tellement bouleversé que je m’étais juré de partir à l’assaut de ses autres œuvres. Pour une fois, j’ai rapidement tenu parole.

Dans ce court roman, elle s’intéresse de près à des femmes devenues soldats dans un pays en guerre. En alternant en différents points de vue, elle nous dépeint la vie de ces combattantes. On assiste à leur passé, leurs blessures, leurs espoirs, tout ce qui les amenées à devenir des « lionnes impavides ». Mais le talent de l’auteur ne se contente pas de dresser des portraits de femmes et va beaucoup plus loin. Elle s’engouffre dans leurs entrailles pour nous délivrer leurs pensées les plus intimes. Alors les sensations deviennent palpables et les sentiments deviennent authentiques. On est dans leur corps, on subit leur destin.

En osmose avec elles, on découvre que, sous leur apparence de machines, ces soldats restent des êtres humains. Leur comportement ne s’est pas complètement déconnecté de leur nature propre, malgré les traumatismes qu’elles ont vécus. Elles restent jalouses, envieuses, impressionnables, ressentent la vengeance, l’amour, la tristesse… comme les femmes qu’elles étaient.

Grâce à ce texte sombre d’une puissante humanité, l’auteure prouve que la littérature est un art à part. Elle peut faire ce que aucun film, aucune peinture, aucune musique ne peut matérialiser. Elle creuse l’âme humaine et en extirpe les émotions. On peut ainsi vivre les évènements de l’intérieur et devenir les témoins de ces drames, qui touchent et détruisent les femmes à travers le monde.

Après avoir lu « Ce qui est monstrueux est normal », j’avais affirmé que Céline Lapertot semblait appartenir aux auteurs qui, quoi qu’ils écrivent, m’enthousiasment à tous les coups. « Des femmes qui dansent sous les bombes » me donne raison ! Courez vite découvrir cette écrivaine de talent !

Viviane Hamy, 200 pages

18€

"

  1. Antonietta dit :

    Je ne connais pas encore l’auteure mais je prends note de cet ouvrage…
    J’en profite pour te souhaiter un excellent réveillon et un très joyeux Noël.
    À bientôt.

    Aimé par 1 personne

  2. Je fais partie du fan club de Céline Lapertot! J’ai lu tous ses romans sauf celui-ci qui m’attend et à chaque fois, des récits très forts. Comme tu l’as dit, il faut vraiment lire cette auteure pleine de talent!

    Aimé par 1 personne

  3. […] (#512) Céline Lapertot – Des femmes qui dansent sous les bombes | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  4. Je te souhaite un joyeux noël Anthony 🎄🎅🥂

    J'aime

Répondre à killing79 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s