Court résumé: Sylvie Meyer a cinquante trois ans, mère de deux enfants et vit une vie qui paraît tranquille. Jusqu’au jour où elle décide de se révolter…

Mon avis:

Je remercia les éditions JC Lattès pour cette lecture!

Au fond de mon fauteuil, assis confortablement, bien au chaud, je me délectais de commencer le nouveau Nina Bouraoui. En effet, retrouver sa plume délicate, un dimanche après-midi, est un plaisir des plus réconfortants. Non pas que ces romans soient à l’eau de rose ou faits de bons sentiments mais cette auteure a le don de traiter des thèmes difficiles avec humanité et douceur. Elle crée du plaisir de lecture en passant des messages forts et c’est toujours agréable.

Dans ce court roman, elle nous emmène dans les pas de Sylvie, femme sans histoires, dont le destin bascule le jour où elle décide de ne plus subir. Elle sort complétement de son quotidien banal, pour mettre fin à une spirale destructrice. Le livre traite donc des différentes violences que subissent les femmes et de la situation d’infériorité dans laquelle elles se retrouvent assez souvent, dans leurs relations aux hommes. La société, les mœurs, les mentalités, tout tend à mettre la gente féminine sous l’emprise du sexe opposé.

Grâce à cette histoire intime, on explore aussi l’impact du passé sur la vie des gens. Tout élément traumatique de notre jeunesse peut devenir un acteur important de notre vie d’adulte. Alors que la mémoire s’étiole avec le temps, le corps, lui, ne semble pas pouvoir véritablement oublier. Et il suffit alors d’une étincelle, pour rallumer le feu qui sommeillait en nous.

L’écriture de Nina Bouraoui est toujours aussi belle et lui permet d’être incisive sans être jamais hystérique. Elle utilise cette poigne de fer dans un gant de velours pour marquer les esprits. L’exagération ne sert pas forcément le propos et elle l’a très bien compris. Elle continue son exploration de l’âme humaine face aux obstacles qui façonnent son identité. Encore un beau roman de cette auteure qui ravit à chaque fois mes yeux, avec son talent d’écrivaine, engagée mais bienveillante !

JC Lattès, 152 pages

18€

"

  1. Matatoune dit :

    Belle chronique pour un roman qui le mérite bien !

    Aimé par 1 personne

  2. lebouquinivre dit :

    J’apprécie beaucoup cette autrice et te rejoins totalement !

    Aimé par 1 personne

  3. Un livre que j’ai très envie de découvrir ainsi que la plume de Nina Bouraoui que je n’ai jamais lu mais que j’ai beaucoup aimé entendre lors de ses interviews (et d’ailleurs ce soir à la LGL). Je l’ai repéré à la bibliothèque donc ….. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Ada dit :

    Aaah, j’attendais ta chronique sur ce livre ! En plus, ce livre me tente plus que son dernier récit autobiographique…

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Je m’aperçois que je n’ai toujours rien lu de cette auteure. A tord.

    J'aime

Répondre à lebouquinivre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s