Court résumé: Medhi a disparu soudainement. Claire, sa petite amie, va se rapprocher de sa belle famille pour partir à sa recherche. Mais dans le même temps, François et ses amis préparent une soirée chasse où le gibier n’est pas un animal…

Mon avis:

Je remercie les éditions Préludes pour cette lecture!

Pour tout vous dire, l’idée de départ et sa promesse d’une chasse à l’homme endiablée avait tout pour me plaire. Je me faisais une joie de me lancer dans cette aventure qui s’annonçait bien. Dès les premières pages, on constate que l’écriture d’Anthony Bussonnais est simple, parfois même très simple. Optimiste, je me suis dit que si l’histoire était efficace, le style n’aurait aucune d’importance et la lecture en serait même facilitée.

Alors oui, le récit est agréable, on ne s’ennuie jamais. Certaines scènes sont bien menées, avec de bons moments de tension. Mais le déroulé global des évènements est assez banal et souffre d’un manque d’originalité. Plus j’avançais dans le livre, plus je déchantais. Les évènements sont assez prévisibles. Je m’attendais constamment à être surpris par une péripétie au détour d’un chapitre, qui malheureusement n’arriva jamais.

Mais là où le bât blesse vraiment, c’est au niveau des personnages qui n’ont aucune nuance. Les gentils sont irréprochables et pacifiques pendant que les méchants sont étroits d’esprit et violents. Ils sont si caricaturaux qu’ils desservent au final le message que voulait passer l’auteur. De plus, même unis par la même haine, certaines alliances entre les protagonistes sont improbables. J’ai eu du mal à croire à tout ce petit monde.

Je dois vous paraître un peu sévère, mais c’est à hauteur de ma déception. J’en attendais beaucoup. Malgré ces défauts qui m’ont chagriné (je m’excuse auprès de l’auteur, mais je me dois d’être honnête), je dois quand même reconnaître qu’Anthony Bussonnais a réussi à m’embarquer dans son histoire. Il possède un véritable potentiel pour le suspense et pour dénoncer des préjugés et les comportements de certains extrémistes. En façonnant plus ses acteurs, il peut donc devenir un bon représentant du thriller français dans l’avenir. Je vous laisse bien sûr vous faire votre propre avis. Pour ma part, je réitèrerais l’expérience avec cet auteur, en espérant que ce n’était qu’un léger faux pas entre nous.

Préludes, 349 pages

17.90€

"

  1. […] (#542) Anthony Bussonnais – Un samedi soir entre amis | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Un premier roman avec ses faiblesses mais un auteur que l’on ne peut qu’encourager.
    Retenant le vrai potentiel qui émerge derrière cette plume.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s