Court résumé: Des dizaines de pieds mutilés, revêtus de chaussures vertes, s’échouent sur l’île de Sanibel, en Floride…

Mon avis:

Je remercie les éditions L’Archipel pour cette lecture!

Quel bonheur de retrouver notre cher Aloysius Pendergast. Comme toujours, notre héros ne peut résister à l’appel d’une affaire qui met en ébullition son cerveau. Le mystère est son carburant. Le voilà donc propulsé au bord d’une plage sur laquelle se déversent par vague, des centaines de pieds mutilés.

Fidèle à sa réputation, dès le début, notre héros se montre associable et arrogant avec les acteurs de cette enquête. Il impose son mode de fonctionnement atypique à tout le système. Il fait fi des règles d’investigations et n’en fait qu’à sa tête. Aux yeux des autres, il peut paraître insupportable mais au fil du temps, son charme décalé reprend le dessus pour fasciner les gens.

Cette fois ci, Pendergast n’est pas seul. Il partage la vedette avec des acolytes apparus il y a quelques épisodes. Les chapitres alternent donc entre eux. Le sympathique Coldmoon et la truculente Constance apportent une touche de fraîcheur à l’aventure. A leurs côtés, on est lancé dans une succession de péripéties, sur un rythme effréné. Les scènes de réflexion succèdent aux scènes d’action. On ne s’ennuie jamais. Cette nouvelle équipe fait des merveilles.

En ce qui concerne l’histoire elle-même, « Rivière maudite » est parfaitement maîtrisée par les auteurs. Le côté incroyable de l’enquête assure un suspense qui nous tient en haleine de bout en bout. De fausses pistes en petits indices, les évènements se libèrent progressivement jusqu’au final explosif.

La notoriété de cette série reposait jusqu’à présent sur le charisme de son personnage principal. Cette fois-ci, d’autres protagonistes participent à la réussite de l’épisode. Comme d’habitude, la lecture est divertissante et sans prise de tête. Douglas Preston et Lincoln Child réussissent à rendre accessible et presque ludique un sujet pourtant macabre. Une nouvelle fois, un opus qui ravira les fans de Pendergast et les néophytes aussi !

L’Archipel, 456 pages

Traduit par Sebastian Dachin

22€

"

  1. […] Source : (#573) Preston & Child – Rivière maudite | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Il ne me reste plus qu’à découvrir Douglas Preston et Lincoln Child que je connais seulement de réputation.. la honte 😉🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre à La culture dans tous ses états Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s