Court résumé: Jetées à la mer, certaines femmes ne meurent pas et deviennent des sirènes. Elles ne se souviennent pas de ce traumatisme. Un jour, Yetu, une historienne, va leur rappeler…

Mon avis:

Je remercie les éditions Aux Forges de Vulcain pour cette lecture!

Je ne serais jamais allé naturellement vers ce type de roman. C’est à la suite de chroniques élogieuses glanées dans les magazines et sur mes blogs préférés que je me suis intéressé à son cas. Moi qui aime bien sortir de ma zone de confort de temps en temps, j’ai été gâté !

N’étant pas un adepte du genre SF, je suis rentré à tâtons dans ce texte. Mais très rapidement, j’ai été comme hypnotisé. Mon esprit est parti pour ce voyage dans les profondeurs, à la rencontre de ces créatures mystérieuses, à la fois si proches et si différentes de nous. Pris dans le piège, je l’ai presque lu d’une traite tant j’étais pris par l’atmosphère.

Cette aventure marine, aussi fantastique soit-elle, est chargée de métaphores et délivre plusieurs messages implicites. Il aborde de manière figurée l’appartenance à un groupe, l’acceptation de la diversité et les ravages écologiques, le tout en moins de 200 pages. La puissance du propos repose sur cette concentration d’émotions et de sensations.

En jouant sur les antagonismes entre les deux races (les Wajinrus, peuple des abysses et les deux-jambes, peuple de la terre), le livre se pose des questions quant à notre rapport au passé : Est-ce que l’on doit se servir de notre Histoire ? Est-ce que c’est notre passé qui nous construit ? Ou alors, est-ce que pour être soi-même, il faut se détacher de nos ancêtres ? L’auteure nous fait réfléchir sur la valeur de notre passé et l’impact qu’il a sur notre personne.

Je n’étais clairement pas un lecteur cible de ce type de conte mais la magie a fonctionné. Je suis tombé sous le charme de la plume poétique de Rivers Solomon. Elle m’a immergé dans son monde parallèle, loin des préoccupations quotidiennes et j’ai pris beaucoup de plaisir !

Aux forges de Vulcain, 198 pages

18€

"

  1. […] Source : (#607) Rivers Salomon – Les abysses | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Kp16 dit :

    Roman coup de coeur de mon libraire ! Il fait son chemin ce roman.

    Aimé par 1 personne

  3. Antonietta dit :

    Intéressant ! Bonne fin de soirée Anthony

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Pour la plume poétique, mais l’aspect conte ne me dit rien.

    Aimé par 1 personne

  5. Domi dit :

    ah, les belles couvertures des Forges de Vulcain. par contre je ne connais pas ce roman…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s