Court résumé: Ayant réussi sa mission d’ange, Mikaël Pinson, se retrouve promu élève-dieu sur l’île d’Aeden dans une étrange école où il rejoint 144 élèves…

Mon avis:

Je remercie Netgalley et Audiolib pour cette lecture!

Je dois l’avouer (avec une certaine honte) : Je n’avais jamais lu de Bernard Werber. J’ai donc profité de la sortie de ce roman en version audio pour corriger cette erreur. « Nous, les dieux » est le premier volet de la trilogie du cycle des Dieux. Après la découverte de l’état d’ange, l’auteur envoie son héros dans une école qui forme les divinités.

La narration alterne entre le roman lui-même et des points culture. En ce qui concerne la fiction, l’histoire racontée par l’auteur m’est très vite apparue superficielle. J’ai trouvé les passages naïfs, caricaturaux et prévisibles, comme dans une aventure pour enfants ou adolescents. Les personnages sont irréels et caricaturaux et ne déclenchent aucune empathie. Certaines scènes sont même à la limite du grotesque tant elles sont puériles et déjà vues.

Tout le texte est parsemé d’articles de « L’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu ». Dans ces chapitres, l’auteur se propose de nous instruire sur l’Histoire de l’Homme. Il vulgarise parfaitement les théories de l’évolution, les croyances des peuples et les secrets de la nature. Ces moments sont très intéressants et enrichissants et j’ai appris beaucoup de choses. Seulement, les informations sont variées et leur nombre est conséquent. L’accumulation m’a très vite submergé. Trop de connaissance tue la connaissance !

Malgré la lecture vivante et juste de Damien Witecka, ce livre m’a épuisé sur la longueur avec son histoire gentillette et ses leçons encyclopédiques à répétition. Il est surement destiné aux aficionados de cet auteur. Vous aurez compris, et moi aussi, que je n’en fais pas partie. Mon esprit cartésien (avec lequel je me bats !) m’empêche d’adhérer à l’imagination foisonnante et surprenante de l’écrivain. Mais ne vous formalisez pas sur mon avis, je ne reproche rien à Bernard Werber, je ne suis tout simplement pas le bon client ! J’aurai essayé !

Audiolib, 14h40min

Lu par Damien Witecka

Sorti le 24 Août 2021

"

  1. Pour avoir participé à une croisière sur le Léman, lors de la manisfestation « livres sur les quais » à Morges en sa présence bavarde – il avait monopolisé la parole au détriment de ses deux consoeurs auteures – je sais que je ne le lirai jamais…je comprends donc ton point de vue surtout lorsque tu parles de « ses leçons encyclopédiques à répétition ». Je ne suis pas une bonne cliente non plus.

    Aimé par 1 personne

  2. La trilogie des fourmis ne t’a donc pas plu ?

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai lu de lui « les fourmis » mais je n’ai jamais adhéré à cet auteur. Comme tu le dis très justement, on n’est pas le bon public 😉🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s