Court résumé: Azincourt, ce 25 octobre 1415, il pleut dru sur l’Artois. Quelques milliers de soldats anglais qui ne songent qu’à rentrer chez eux se retrouvent pris au piège par des Français en surnombre…

Mon avis:

Je remercie les éditions Mialet-Barrault pour cette lecture!

Jean Teulé aime s’intéresser à des personnages ou des évènements historiques et nous les raconter. Mais attention, il les raconte… à sa sauce. Et comme il possède le don hors pair pour déterrer des épisodes improbables, il peut tranquillement nourrir sa folie douce.

Fidèle à ses habitudes, son attention s’est portée cette fois sur la bataille d’Azincourt, dont tout le monde connait le nom mais dont peu de monde connait les détails. Il nous rafraîchit la mémoire sur ce conflit inutile entre soldats anglais et soldats français qui va tourner à l’avantage de nos cousins ennemis, alors qu’ils étaient moins nombreux. Il met surtout le doigt là où ça fait mal en rappelant le grotesque de la situation et l’humiliation des troupes de Charles VI.

Cet auteur a un style littéraire bien à lui, parfaitement reconnaissable. Sa plume est unique. Pour ce roman, elle est un mélange entre l’écriture médiévale (pour coller à l’époque) et la trivialité (pour être à hauteur d’homme). On peut dire que cette déroute magistrale lui sied à merveille. La débâcle des français devient encore plus épique à sa manière. Passant d’un camp à un autre, le lecteur est projeté au milieu de ce combat dantesque. On assiste aux décisions, aux stratégies des meneurs et à leurs conséquences sur les troupes.

Avec cette aventure, j’ai aussi appris beaucoup de choses. Cet affrontement pluvieux est de ceux que l’Histoire oublie facilement. Je comprends maintenant pourquoi les livres n’y font pas beaucoup allusion, de notre côté de la Manche.

C’est toujours un bonheur de retrouver la verve de Jean Teulé. Chaque nouvelle lecture est une nouvelle expérience, que l’on ne rencontre nulle part ailleurs. J’ai donc pris du plaisir dans cette revisite de l’Histoire même si le texte m’a paru trop court et trop condensé pour qu’il marque vraiment mes esprits.

Mialet-Barrault, 202 pages

Paru le 2 février 2022, 19€

"

  1. alexmotmots dit :

    Tu aiguises ma curiosité : quelle importance, ce temps pluvieux ? (Si ce n’est que nos amis anglais en ont l’habitude ?)

    Aimé par 1 personne

  2. Moi qui adore l’histoire, ça devrais me plaire 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s