Court résumé: Mathurine travaille à la protection de l’enfance. On lui confie un signalement concernant un garçon de dix ans, légèrement handicapé, Darwyne Massily. C’est à Bois Sec, un bidonville gagné sur la jungle infinie, que vivent Darwyne et sa mère Yolanda, une beauté qui collectionne les conquêtes…

Mon avis:

Je remercie les éditions du Rouergue pour cette lecture!

Familier des romans de Colin Niel, je me préparais à un nouveau dépaysement complet. Cette fois-ci, direction la Guyane, ses bidonvilles et sa jungle.

Dans cet environnement hostile, plusieurs destins vont se télescoper. On fait la connaissance de Mathurine, employée pour la protection de l’enfance qui, pour une enquête, rencontre Yolanda, sa fille, son nouveau mec et surtout son jeune fils Darwyne.

Celui-ci est le centre de l’histoire. C’est un être à part, en dehors des normes. Il développe une relation privilégiée avec la forêt qui l’entoure. Il évolue dans un univers différent de ses congénères. Seulement, sa condition d’handicapé en fait un intrus dans le monde commun, particulièrement aux yeux de sa famille. Sa rencontre avec l’éducatrice va tout remettre en perspective.

Ce livre met à mal la représentation de la famille. Il met en scène un amour filial, inconditionnel, confronté à un amour maternel inexistant. Il aborde sans détour le thème de la maltraitance infantile et des relations familiales toxiques. La misère est omniprésente et alourdit l’atmosphère. Les protagonistes vivent sur un fil et la violence n’est jamais bien loin. L’auteur sait créer cette ambiance étouffante et rendre cette aventure angoissante.

Colin Niel est un auteur qui a un lien très fort avec la nature. Grâce ses magnifiques descriptions et ses évocations fantasmagoriques, il en fait un élément influent de son récit. L’enfant ne fait qu’un avec elle et leurs destinées sont liées. A travers ce roman noir pur jus, on devine les messages sur la différence et sur l’environnement qu’il veut nous faire passer.

Darwyne est le genre de personnage qui reste imprimé dans les esprits. Ce jeune garçon si spécial dégage une vague d’empathie qui vous fera passer par toutes les émotions et vous touchera au cœur. Il est donc le parfait matériau pour l’écrivain engagé et sensible qu’est Colin Niel !

Rouergue Noir, 274 pages

Paru le 24 août 2022, 21.50€

"

  1. laplumedelulu dit :

    Et allez je note. Merci à toi Anthony. Ma whislist est en pls😂

    Aimé par 1 personne

  2. loeildem dit :

    Il me tente depuis sa sortie ! Ça serait l’occasion de découvrir cet auteur 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Céline dit :

    Je ne connais pas du tout cet auteur et tu me donnes envie de le découvrir 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotmots dit :

    Son précédent m’était tombé des mains.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s