L’effet Ferrari

 

Court résumé: Antonio, jeune photographe professionnelle, meurt dans un accident de voiture. Son oncle et parrain est chargé de célébrer son office funèbre…

Mon avis:

Merci aux éditions Actes Sud pour cette lecture!

Jérôme Ferrari est un auteur qu’il m’est toujours difficile de chroniquer. A chaque nouvel opus, j’ai du mal à poser des mots sur mon ressenti. En effet, à la fermeture de ses romans, je suis toujours emballé mais il m’est toujours compliqué de comprendre pourquoi. « A son image » ne déroge pas à la règle.

A l’instar de ses précédentes œuvres, il s’empare de thèmes et y apporte son regard personnel. La guerre est une toile de fond de son histoire. Que ce soit en Yougoslavie avec son excès de cadavres ou en Corse avec son nationalisme décadent, les conflits vont traverser la vie d’Antonia, photographe professionnelle.

Mais ce livre est surtout une ode à la photographie. On sent dans ce texte toute l’admiration que porte l’auteur à cet art. Il essaye de l’analyser, de l’expliquer en le transposant dans le milieu guerrier. Il peut ainsi étudier le rapport entre l’image et la mort. Dans ce contexte particulier, il s’interroge sur l’impuissance du métier de reporter sur ces champs de bataille et sur la limite assez ténue qui existe entre information, intimité et obscénité.

Comme les thèmes abordés ne m’attirent pas outre mesure, comme l’histoire racontée est plutôt banale, après réflexion, je crois que c’est l’écriture de Jérôme Ferrari qui  fait la différence. Son style d’une remarquable élégance, parsemé de magnifiques longues phrases, imprime un rythme envoûtant à l’histoire. Parfois maniéré, j’imagine qu’il peut rebuter certains/es lecteurs/rices mais sur moi, il produit un effet fascinant presque mystique.

Comme d’habitude, Jérôme Ferrari a écrit un court roman qui dégage une grande densité littéraire. Grâce à sa plume soignée, il arrive à concentrer les idées et les émotions pour entraîner le lecteur dans son univers. En peu de mots, il pose un œil avisé sur tout ce qui l’entoure : le FLNC et son évolution dans le temps, les guerres et leur utilité mais aussi la religion. En bon professeur de philosophie, il nous amène à nous poser des questions sur des sujets qui ne nous sont pas familiers. Je suis donc une nouvelle fois sous le charme de cet écrivain qui sait transcender la matière de ses histoires pour en faire des créations artistiques.

Actes Sud, 218 pages

19€

Sorti le 22 Août 2018

 

"

  1. Eve-Yeshé dit :

    Il est dans ma PAL de rentrée!

    Aimé par 1 personne

  2. La photographie est passionnante et fascinante en soi. J’ai écouté l’écrivain à La grande librairie. Son propos était très intéressant. Ta chronique donne envie d’en savoir plus.

    Aimé par 1 personne

  3. Xander dit :

    Tu as écrit Jeremy Ferrari dans ton titre, ça c’est l’humoriste 😜
    En tout cas, je ne connais pas Jérôme Ferrari mais je le note, ça semble intéressant 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Violette dit :

    je n’ai jamais testé l’auteur mais pour avoir entendu des avis fort divers sur ce livre, je le lirai!

    Aimé par 1 personne

  5. Jérôme Ferrari .. je n’ai encore jamais lu cet auteur mais j’ai entendu parlé de cet ouvrage. La couverture est poétique. Merci à toi pour ce joli partage 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. lebouquinivre dit :

    Je suis en train de terminer celui ci! C’est mon premier de l’auteur et je me retrouve dans tes mots. J’ai du mal à poser mes émotions et à expliquer le pourquoi du comment. Envoûtée est le mot…
    Bonne nuit à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Il y a un auteur qui me fait le même effet et c’est le Clézio… une bonne raison d’aller jeter un oeil du côté de Jérôme Ferrari, histoire de voir si son écriture me touche de la même manière. Merci beaucoup pour ce partage. Bonne journée !

    Aimé par 1 personne

  8. Cat dit :

    Je ne l’ai jamais lu mais là, tu piques ma curiosité!

    Aimé par 1 personne

  9. alexmotamots dit :

    Chic, il m’attend dans ma liseuse. Un auteur dont j’aime la langue.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s