Coup de cœur rural

Court résumé: Après avoir connu les champs de guerre, Thad rentre dans son village d’origine. Il y retrouve sa mère et surtout son meilleur ami Aiden. Avec celui-ci, il va reprendre ses vieilles habitudes dans le milieu de la drogue…

Mon avis:

Merci aux éditions Sonatine pour cette lecture!

J’étais passé à côté du premier roman de David Joy. Celui avait été couvert d’éloges. Dès de la sortie de ce nouvel opus, j’ai donc décidé de m’attarder sur son cas.

La région des Appalaches est le décor de cette aventure. On fait la connaissance de Thad et Aiden, des jeunes hommes du cru. Ils vivent chichement dans cet environnement plutôt austère. Ils portent tous deux des passés assez lourds et traumatisants. La misère est omniprésente dans cette histoire. Elle entraîne les protagonistes sur les routes de la débrouille et de l’embrouille. Constamment drogués, ils agissent toujours sur un fil et à la limite de la catastrophe.

Avec leurs idées de liberté, ils prennent sans cesse les mauvaises décisions et s’enterrent encore plus dans leur détresse. Tous les évènements semblent se combiner pour leur appuyer la tête sous l’eau. L’auteur humanise ses acteurs en exposant leurs faiblesses. Le lecteur en vient alors à se prendre de sympathie pour ses perdants pourtant incorrigibles. Tout au long du récit, on espère que le destin va tourner et qu’enfin la chance va leur sourire. On s’accroche même à l’idée d’une rédemption…

Le roman est sombre, vraiment sombre. Une atmosphère de médiocrité repose sur les épaules des personnages. L’ambiance est étouffante mais grâce à des dérapages et à de la violence incontrôlée, l’aventure part à plusieurs reprises en vrille. Cela donne lieu à des scènes aussi déstabilisantes que jouissives qui rythment la lecture.

Il est vrai que je ne peux pas lire ce type de livre trop souvent, par peur de tomber en dépression. Il est vrai aussi qu’un certain nombre d’écrivains, tels que Donald Ray Pollock ou Ron Rash, se sont déjà illustrés avec succès dans ces romans ruraux noirs. Mais David Joy prouve avec ce « Poids du monde » qu’il a gagné le droit de figurer dans la liste des maîtres du genre. Il m’a bluffé avec son réalisme rustique au service de personnages attachants et d’une histoire rondement menée. Les Appalaches ont un nouvel ambassadeur !

 

Sonatine, 320 pages

Traduit par Fabrice Pointeau

21€

"

  1. lebouquinivre dit :

    Que d’excellents avis ! Je le lirai à coup sûr !

    Aimé par 1 personne

  2. encore jamais lu cet auteur, je vais remédier à cela et lire Le poids du monde très bientôt, sombre et étouffant ça devrait me plaire! 😉

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Qu’est-ce qu’il est looooong à démarrer, ce roman. Je n’y ai trouvé de l’intérêt que sur la fin.

    Aimé par 1 personne

  4. Ada dit :

    Quoi ? Mais Franck aussi en a fait une chronique ! Tu as copité ? Ou est-ce un hasard ?

    En tout cas, vous savez donner envie tous les deux ! Comme je le disais à Franck : go dans la wish-list !

    Aimé par 1 personne

  5. Lambert chrystele dit :

    Encore un!!!! ( sur ma liste)

    Aimé par 1 personne

  6. Cat dit :

    deuxième retour sur ce roman cette semaine… Franck il me semble. Un auteur que je vais m’empresser de lire! Un bon wee end!

    Aimé par 1 personne

  7. […] Source : (#409) David Joy – Le poids du monde | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  8. Merci ! Je viens de lire la critique de Franck et maintenant la tienne qui est très chouette aussi. J’ai hâte de découvrir cet auteur dont vous me dites le plus grand bien. Bon weekend à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  9. Je suis en pleine lecture de « Là où les lumières se perdent » et absolument conquise. Je m’attaquerai au Poids du monde sans l’ombre d’un doute !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s