Court résumé: Sur la presqu’île de Tahiti, Hiro est heureux du retour de sa sœur. Mais sa sérénité va être mis à mal par l’arrivée de Taj, un surfeur frimeur qui se croit tout permis…

Mon avis:

Merci aux éditions Les Arènes pour cette lecture!

J’avais rencontré il y a quelques années Ingrid Astier dans un salon du polar. La rencontre avait été adorable et la dédicace originale. Son arrivée dans la nouvelle collection Equinox des éditions Les Escales a été un déclic pour moi. Je me suis dit que c’était le moment de la découvrir et voilà comment « La vague » est arrivée dans mes mains.

On est transporté en Polynésie Française et le dépaysement est radical. Comme dans ses précédents livres, l’autrice aime s’imprégner de l’endroit où se déroule son histoire pour retranscrire au mieux les lieux. L’environnement et l’ambiance de ce pays à l’autre bout du monde est si différent de notre monde que rien ne passe comme chez nous. A nos yeux, les us et coutumes sont si particuliers, les mentalités sont si surprenantes que même les personnages les plus simples en deviennent insaisissables. A chaque chapitre, tout est fantaisiste et le lecteur est déphasé comme après un décalage horaire.

Dans ce coin isolé, la mer et ses caprices jouent un rôle central et sont au centre du roman. La vague représente, par sa dangerosité, tous les souvenirs, toutes les possibilités, tous les espoirs des habitants.

Le décor planté, le roman part malheureusement dans tous les sens. On assiste à des scènes diverses, concernant les différents protagonistes, qui se succèdent sans véritable fil conducteur. Plusieurs passages sont intéressants et prenants mais je n’ai pas toujours compris l’utilité de certains autres. Le résultat est donc légèrement brouillon et le scénario un peu dénué d’intérêt.

Pour résumer, Ingrid Astier réussit à merveille son immersion dans l’atmosphère et le mode de vie de la région. La découverte de cette aventure a été inégale mais agréable. Je vous conseille cette histoire de surf, plus pour son exotisme que pour son intrigue qui m’a personnellement laissé de marbre. Une deuxième lecture de cette autrice me sera nécessaire pour être convaincu.

Equinox, Les Arènes, 398 pages

20€

"

  1. lebouquinivre dit :

    Merci pour ton partage ! Je ne connaissais pas, mais n’ai pas forcément plus envie de m’y plonger… bon dimanche 🙂

    J'aime

  2. Assez d’accord avec toi, des qualités et des défauts. Je te conseille Haute voltige, plus réussi à mon sens, j’avais adoré. Je pense qu’ici, elle a du beaucoup apprendre sur la Polynésie et elle s’y est un peu perdue.

    Aimé par 1 personne

    • killing79 dit :

      On est complètement d’accord!
      Si « Haute voltige » est réussi, ça tombe bien parce que c’est celui-ci que je lui avais fait dédicacer quand je l’ai rencontré!

      J'aime

      • Elle est très très sympa Ingrid Astier, je l’aime bien. je l’ai entendue aux QDP sur La vague et je crois qu’elle a été dépassée par les lieux et la culture. Mais Haute voltige pour moi est un vrai bon roman d’aventure, un vrai roman romanesque. Je lirai ton avis avec intérêt.

        Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    J’avais beaucoup aimé son premier roman. Beaucoup moins les suivants. Celui-ci ne me tente pas.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s