Rural noir

Court résumé: A quelques semaines de sa retraite, le shérif Les est appelé pour enquêter sur un empoisonnement de la rivière…

Mon avis:

Merci aux éditions Gallimard pour cette lecture!

La collection La Noire de chez Gallimard qui avait disparu depuis 14 ans, refait surface avec, excusez du peu, le nouveau roman de Ron Rash ! Vous savez tout le bien que je pense de cet auteur. C’est donc avec délectation que j’ai ouvert ce livre.

Comme d’habitude, l’auteur nous entraîne dans sa région d’origine, les Appalaches, où se déroulent toutes ses histoires (après en avoir discuté avec lui lors d’un salon, ce n’est pas près de changer !). On va donc s’intéresser au destin d’habitants d’un petit village retiré. Dans cette micro société, les règles sont légèrement différentes et tout ne se passe pas comme ailleurs. Les conflits se gèrent au cas par cas et les coutumes prennent parfois le dessus sur les lois.

Les acteurs de cette aventure sont à l’image de leur environnement. Ils sont rudes, incontrôlables et directs. Cette enquête sur un fait divers va creuser le fossé entre deux générations. D’un coté, les anciens qui cherchent à régler les conflits avec diplomatie, pour le bien de la communauté et de l’autre, les nouveaux qui vont défendre leurs intérêts personnels et professionnels, sans faire de compromis.

L’auteur réussit une nouvelle fois à reproduire avec justesse l’atmosphère des lieux. On est immergé dans cette ambiance rustique où la nature est omniprésente. Celle-ci apporte sa contribution à cette histoire liée à l’écologie et l’évolution des mentalités.

La plume de Ron Rash est toujours exigeante et dégage une certaine poésie. Toujours défenseur des paysages sauvages et  fin analyste de l’humanité, il nous offre un roman complexe, à la fois social et environnemental. En maître du roman noir rural, il sait parfaitement associer son amour de la nature et son analyse du genre humain. Je peux donc confirmer qu’il s’inscrit parfaitement dans la charte de cette nouvelle collection et deviendra, j’en suis sûr, un représentant incontournable à l’avenir!

Gallimard, La Noire, 257 pages

19€

Traduit par Isabelle Reinharez

"

  1. lebouquinivre dit :

    Quel bel article!! Merci Anthony ! On y ressent toute ta passion !!!

    Aimé par 1 personne

  2. jostein59 dit :

    Je voulais faire une pause avec cet auteur. L’impression de lire toujours un peu la même chose. Mais ton coup de coeur me fait hésiter

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Rural noir : c’était le titre d’un roman d’un auteur français.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s