Thriller géopolitique

Court résumé: L’officier de la Police Judiciaire, Simon Mardikian retrouve le cadavre d’une prostituée dans les quartiers chauds de Marseille. Le lendemain, à Lagos, une vague-submersion s’abat sur la ville et sur Sékou Williams, un instituteur. Au même moment, le président de la République Française, Bako Jackson annonce sa candidature à sa réélection…

Mon avis:

Merci aux éditions Metropolis pour cette lecture!

Avant toute chose, méfiez-vous des apparences ! A la vue de ce titre et de cette couverture, vous vous attendez, comme moi, à avoir affaire à un bon thriller sanguinolent, avec un tueur en série diabolique. Et c’est une belle erreur ! En effet, le dessin n’est qu’une représentation de la lame sous toutes ses formes : l’arme de poing, le phénomène marin… et vous comprendrez en lisant que tout est lié à une lame, d’une manière ou d’une autre.

« La lame » est plutôt un roman géopolitique. Frédéric Mars déplace le lecteur dans le temps et l’emmène en 2031. Il construit un avenir hypothétique mais totalement vraisemblable. Il décrit avec précision dans le début du livre les changements économiques, sociétaux, environnementaux et technologiques qui ont eu lieu dans les années qui nous séparent de ce futur. A partir de ces faits, il extrapole une fiction qui va illustrer l’inquiétude de la migration climatique des peuples.

Et pour mettre vraiment vraiment en situation, il va nous offrir différents points de vue. On va suivre un officier de police français qui enquête sur des meurtres de migrantes, un instituteur nigérien dont le pays subit une catastrophe naturelle dévastatrice et enfin le président de la République française qui poursuit une politique sévère sur les questions migratoires. Ils représentent les différentes facettes du drame qui est en train de se jouer et sont malgré eux, les maillons d’un évènement qui les dépasse.

Grâce à un travail de recherche sur l’évolution de la planète et des mouvements migratoires, Frédéric Mars nous offre un thriller aussi passionnant qu’inquiétant. Sa plume fluide vous entraine dans les secrets les plus sombres de la politique et de la finance. En étant le plus neutre possible, il a su crée un roman d’anticipation d’un grand réalisme, où les problèmes d’aujourd’hui deviendront les désastres de demain.

Metropolis, 507 pages

21€

"

  1. Tu confirmes que c’est décidément un livre que je dois absolument lire ! 😉 Partout les avis sont dithyrambiques !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s