Court résumé: Le cœur d’un/e inconnu/e est retrouvé au pied de la tombe d’une femme décédée il y a 11 ans. Ce cœur encore frais était accompagné d’une lettre signé Cœur-Brisé…

 Mon avis:

Merci aux éditions L’Archipel pour cette lecture!

Nous voilà repartis pour un 18ème épisode et c’est toujours un plaisir de retrouver notre cher inspecteur Pendergast. A la manière d’un Sherlock Holmes, cet enquêteur hors pair apporte toujours son brin de fantaisie à ces aventures. Affublé cette fois-ci d’un nouvel équipier, il va devoir jongler entre deux séries de meurtres, séparées par le temps mais liées par les évènements.

L’originalité de ce polar passe une nouvelle fois par l’acteur principal. Aloysius Pendergast est un être à part qui marque les esprits. Son comportement associable, à la limite du handicap, nous surprend à chaque page. Il n’agit jamais comme tout le monde. Il suit une ligne de conduite d’un autre âge et ses réflexions sont souvent saugrenues. Mais dans son métier d’enquêteur, toutes ses particularités lui donnent un avantage. Comme il pense différemment, il peut aussi voir et comprendre d’une autre manière. Il est donc rarement sur la même longueur d’onde que se collègues, mais il a souvent un temps d’avance. Toute la résolution de l’affaire repose sur ses épaules et il doit imposer ses choix, parfois au détriment des ordres, afin d’éclairer les lumières du mystère.

Pour ce nouvel opus qui peut se lire indépendamment, l’enquête est assez classique. Le scénario est assez bien ficelé pour que l’on reste accroché jusqu’au bout. Rien de révolutionnaire mais l’écriture de Preston & Child est fluide et agréable et on ne s’ennuie jamais. Sans outrance ou surenchère, avec une touche d’excentricité, « Offrande funèbre » sera un parfait compagnon pour la chaise longue de cet été. On retrouve tout ce qui fait la réussite de cette série : un bon mélange d’observation, de déduction, de dialogues loufoques et de scènes d’action. Si ces éléments vous parlent, je vous conseille de venir découvrir ce polar et par la même occasion Pendergast et ses extravagances.

L’archipel suspense, 352 pages

22€

traduit par Sebastian Danchin

"

  1. Xander dit :

    Ça a l’air très intéressant ! Il faudra que je teste un de ces jours 😁

    Aimé par 1 personne

  2. totorotsukino dit :

    d’habitude j’adore cette série mais là je n’ai pas trop accroché, je suis restée sur ma fin… tant pis ^^

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Il faudra un jour que je me décide à en lire un.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s