Thriller aride

Court résumé: Après des mois de silence, Nathan et Bud se retrouvent autour du cadavre de leur frère, retrouvé mort de soif en plein milieu du désert. Comment a-t-il pu se faire piéger, lui qui connaissait la région? La recherche de la vérité va chambouler la famille…

Mon avis:

Merci aux éditions Calmann-Levy pour cette lecture!

Jane Harper avait fait une entrée remarquée dans le monde du thriller avec son premier roman « Canicule ». L’année de sa sortie, je lui avais fait dédicacer un exemplaire lors d’un salon. Présent depuis ce jour dans ma PAL, je n’ai jamais pris le temps de le lire. J’ai donc profité de ce nouveau roman pour enfin découvrir cette auteure.

Commencer cette histoire, c’est déjà plonger dans une atmosphère. Les évènements se déroulent dans une région éloignée, inhabitée et chaude. Les sensations liées à ce climat et à cette topographie sont parfaitement retranscrites. On ressent l’immensité du désert, le son du vide, la puissance du soleil, la moiteur de la sueur…Le dépaysement est total.

Au milieu de ce « nulle part », on entre au cœur d’une famille, dont la tranquillité du quotidien est mise à mal par un drame terrible. Devant l’inexplicable, cette petite communauté se met à douter de ses éléments. Les langues se délient dans cet univers pourtant taiseux et les secrets les mieux cachés refont alors surface. Tout est remis en cause à chaque nouvelle révélation. Un cycle de suspicion se met en marche dans lequel l’ensemble des membres du foyer devient suspect. Les personnages sont pleins de ressentiments et le moment des confrontations est arrivé. Le rythme est lent et la tension palpable.

Malgré l’étendue du décor, Jane Harper crée un huis-clos étouffant. Avec une écriture simple et efficace, elle nous passionne pour le destin de ces personnages tourmentés. L’intérêt de « Lost Man » tient autant à la recherche du coupable qu’à l’observation de cette famille qui déraille lorsque les masques tombent. J’ai aimé ce jeu malsain des non-dits qui bouillonne comme une marmite avant d’exploser. Le résultat est aussi oppressant que stressant ! Belle réussite et je prévois donc de récupérer mon retard sur les livres de Jane Harper.

Calmann-Levy Noir, 415 pages

Traduit par David Fauquemberg

21.90€

 

"

  1. alexmotamots dit :

    Ce roman me tente beaucoup. Je le note.

    J'aime

  2. Eve-Yeshé dit :

    j’ai beaucoup aimé « Canicule » alors celui-ci me tente bien-sûr 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. […] 1d LES LIVRES DE K79 (#488) Jane Harper – Lost man […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s