Réconciliation

Court résumé: Depuis trente ans, Paul écrit et publie la vie de sa famille. Alors qu’il est fâché avec tout le monde pour cette raison, il décide d’organiser un repas pour se réconcilier…

Mon avis:

Merci aux éditions Julliard pour cette lecture!

L’œuvre de Lionel Duroy repose en grande partie sur des romans autobiographiques. Ceux-ci se nourrissent des réactions du précédent. Il a commencé par raconter son enfance terrible avec des parents instables, il s’est mis toute sa famille nombreuse à dos. Pas découragé, il a continué livre après livre à nous faire participer à tous les moments de sa vie, en n’épargnant aucun des protagonistes.

Alors cet opus dénote quelque peu, puisqu’après trente ans de confrontation et d’éloignement, il est question de paix et de rapprochement. Une grande partie de la tribu se réunit pour enterrer la hache de guerre autour d’un repas.  Le narrateur nous présente alors les personnes qui ont compté dans son existence et nous narre les hauts et les bas de leurs relations. Il en profite pour nous résumer l’ensemble des évènements par lesquels ils sont passés dans les épisodes précédents.

Le décor est sobre, une maison en Sologne, l’histoire est simple, un repas familial et les dialogues sont assez communs. A priori, rien de bien passionnant. Seulement, encore une fois,  le talent de Lionel Duroy a fonctionné sur moi. C’est peut-être mon côté voyeur qui a parlé ou les échanges pleins de sous-entendus entre les acteurs qui m’ont séduit. Toujours est-il que j’ai adoré être l’observateur de cette réunion sous tension où les langues se délient. L’auteur s’est parfaitement agrémenter la futilité du quotidien avec une réflexion psychologique et rendre le tout attractif.

Ce dernier roman est une pièce supplémentaire au puzzle qu’est la vie de Lionel Duroy. Il complète parfaitement les autres mais peut aussi être lu indépendamment.  Quoi qu’il en soit, il met en avant un véritable dilemme auquel sont confrontés certains auteurs un jour : « Même par nécessité d’écrire, est-ce qu’il faut et est-ce que l’on peut raconter sa vie, au risque de blesser ses proches ? »

Julliard, 240 pages

20€

 

"

  1. jostein59 dit :

    Je ne pense pas l’avoir déjà lu. Une maison en Sologne, c’est près de chez moi mais je ne suis pas vraiment tentée

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    L’auteur répond à la question : il nous dévoile tout de sa vie.

    Aimé par 1 personne

  3. lorenztradfin dit :

    « Compléter » ? Moi j’ai trouvé qu’il est redondant, puisqu’il ne remplit pas bcp de fissures laissées par les autres romans « familiaux ».

    Aimé par 1 personne

  4. bouquinpoche dit :

    Autre livre offert récemment! Et lu celui-ci. C’est mon premier Lionel Duroy et, comme toi, il m’a bien plu!

    Aimé par 1 personne

Répondre à bouquinpoche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s