Court résumé: Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Mon avis:

Je remercie Babelio et les éditions Seuil pour cette lecture!

Le bandeau de ce livre annonçait le succès fulgurant de ce premier roman. Intrigué par cette annonce d’une héroïne inoubliable, j’ai voulu en avoir le cœur net.

Delia Owens est à l’origine une spécialiste en zoologie et en biologie et cela transpire dans son écriture. Son histoire se déroule dans un endroit retiré du monde, où la nature a gardé ses droits. On sent qu’elle connaît les marais et surtout qu’elle est passionnée par le sujet. Elle s’applique, dans de longues descriptions à la fois imagées et poétiques, à sublimer l’environnement où se déroule l’action. Le lecteur est donc immergé dans les lieux en compagnie de Kya.

Suite à une succession d’évènements dramatiques, cette fille se retrouve abandonnée par tous ses proches. Livrée à elle-même, isolée du reste du monde, elle apprend à survivre. Pour se faire, elle doit combattre les éléments, l’environnement mais elle doit aussi composer avec le reste de la population, avec qui elle entre en contact sporadiquement. Ces personnes qui sont étrangères à son univers, la considère comme une pestiférée. Ils perturbent son quotidien et vont par leur intervention, transformer son paradis en enfer.

Ce qui fait la véritable réussite de ce roman repose sur un astucieux mélange d’espaces sauvages et de drames romantiques, saupoudré d’une touche de polar. Au centre de cette aventure, « la fille des marais » se débat avec ses sentiments. Son rayonnement naturel, son caractère bien trempé et sa force de vivre la rendent terriblement attachante mais lui attirent aussi les plus grands ennuis. A ses côtés, entraîné dans la spirale de suspicions, je suis resté sous tension à la recherche d’éléments pouvant élucider l’affaire.

Dans ce roman d’une beauté dépaysante, Delia Owens nous raconte un monde de préjugés et de manipulations dans lequel Kya apparaît comme une lueur d’humanité. Belle découverte que cette ode à la nature et à la différence !

Seuil, 480 pages

21.50€

"

  1. Alors, là, je lis pas… enfin, pas tout de suite ! Une amie m’en a parlé avec tant de passion, c’est visiblement « SON » livre, que j’ai décidé de l’acheter et de le lire. Je vois que tu l’as adoré ! Demain : je l’achète !

    Aimé par 1 personne

  2. Belle chronique et, tu le sais, je te rejoins, c’est un magnifique roman avec une héroïne très attachante pour laquelle j’ai vibré tout au long de cette histoire. Le message délivré est universel et m’a beaucoup plu. Bon weekend Anthony 😉

    Aimé par 1 personne

  3. jostein59 dit :

    Belle promesse, une lecture qui m’attend

    Aimé par 1 personne

  4. Aelys dit :

    J’hésitais… Tu m’as convaincue !

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai également aimé mais le seul reproche que je lui ferai c’est d’avoir opté pour les ressorts habituels de romance (pour moi inutiles)….. 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. alexmotamots dit :

    Un coup de coeur que je m’empresse de noter.

    Aimé par 1 personne

  7. je te rejoins, un excellent roman prenant jusqu’au dénouement

    Aimé par 1 personne

Répondre à Aelys Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s