Court résumé: Kamel Wozniak est en fuite. Le temps d’un été, il se cache dans un meublé pour tenter de passer inaperçu…

Mon avis:

Je remercie les éditions Harper Collins pour cette lecture!

Les éditions Harper Collins ont débarqué il y a deux/trois ans dans l’hexagone avec des romans étrangers, dont des romans noirs et des thrillers de haut niveau. Pour 2020, leur catalogue s’agrandit et elles mettent en place une collection intitulée « Traversée », afin de promouvoir la fiction française.  « La science de l’esquive », deuxième livre de Nicolas Maleski, inaugure cette nouvelle sélection.

L’auteur nous entraîne dans les pas de Kamel, un être solitaire, qui atterrit dans une petite ville. On ne connaît rien de son passé mais on sait qu’il cherche à effacer ses traces. Détaché de son ancienne vie, il tente de se faire oublier dans ce lieu éloigné de chez lui, loin des regards.

Seulement, alors qu’il ne souhaite pas s’attarder, le destin en décide autrement. Bien malgré lui, il attire un grand nombre de personnes autour de lui. Son comportement mystérieux intrigue les habitants. Il se crée des relations toutes neuves, basées sur ces nouvelles bases. Chaque personnage lui apporte les cartes lui permettant de remettre les compteurs à zéro et de repartir sur les cendres de son histoire.

On sait que le héros a commis un acte répréhensible, mais on ne sait pas lequel. Le mystère reste complet pendant l’aventure. Il plane sur toutes les scènes, il est toujours dans un coin de la tête tout au long de la lecture. Ainsi l’auteur garde le lecteur en haleine et le laisse se faire ses propres conjectures, jusqu’à la révélation de la vérité.

Ce livre d’ambiance a un rythme assez lent. Il traite avec humanité des relations sociales et des restes du passé. Grâce à une écriture accessible et agréable, Nicolas Maleski réussit brillamment un roman sur la fuite et la reconstruction, avec en cas de conscience la question : Est-ce que l’on peut être maître de sa destinée ?

Harper Collins,Traversée, 217 pages

17€

"

  1. […] (#527) Nicolas Maleski – La science de l’esquive | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. alexmotamots dit :

    Je ne pense pas que l’on peut effectivement être totalement maître de sa destinée. Qu’en pense l’auteur ?

    Aimé par 1 personne

  3. […] Christlbouquine, Lili au fil des pages, Lirelanuitoupas, Valmyvoyou lit, The unamed bookshelf, Les livres de K79, Read look […]

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s