Court résumé: Martin Servaz reçoit un appel d’une personne oubliée. Pour élucider ce mystère, il doit se rendre dans une vallée isolée. Arrivé sur place, il n’est pas au bout de ses peines…

Mon avis:

Je remercie les éditions XO pour cette lecture!

Il n’est plus besoin de présenter Bernard Minier. En moins de dix ans, il est devenu un baron du thriller français de par savoir-faire et sa régularité. Après un petit détour exotique à Hong Kong avec son précédent livre, il revient aux fondamentaux avec une nouvelle enquête de Martin Servaz.

Dès les premières pages, on sent la maîtrise qu’a acquise l’auteur au fil de ses livres. Tout est sous contrôle et la mécanique est parfaitement huilée. Avec des chapitres courts naviguant entre les personnages, il insuffle un rythme entraînant à son aventure. Les investigations partent dans tous les sens sans jamais nous perdre. Emporté dans cette machine, on ne peut plus s’arrêter avant de connaître le dénouement de scénario passionnant.

La réussite du récit s’appuie une nouvelle fois sur son héros charismatique. Celui-ci se dessine au fil des épisodes. Même s’il est loin d’être parfait, le lecteur s’attache à ce flic torturé. Avec ses failles, on entre en empathie avec son côté humain. Il est d’ailleurs préférable d’avoir lu les premiers opus, afin de profiter au mieux de son évolution.

Bernard Minier a aussi fourni un travail de fonds important pour étoffer son histoire. En toile de fonds de ces intrigues, il aborde des thèmes importants du monde d’aujourd’hui. Il ne recherche pas uniquement l’efficacité mais veut aussi mettre le doigt sur les défaillances de nos systèmes actuels. Sans jamais être moralisateur, il donne une portée sociétale à son roman.

Avec « La vallée », l’écrivain revient avec une aventure complète, aussi exaltante que consistante. Savant mélange d’action, de suspense et de réflexion, cet immense huis clos est un page-turner implacable, que vous dévorerez de manière frénétique. Bernard Minier confirme qu’il est une valeur sûre du thriller. Heureusement, le succès est au rendez-vous pour lui. S’il continue avec le même talent et le même professionnalisme, cela n’est pas près de s’arrêter. Pour notre plus grand plaisir !

XO éditions, 450 pages

21.90€

Le Festival sans nom 2019

"

  1. […] Source : (#559) Bernard Minier – La vallée | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. Eve-Yeshé dit :

    j’hésitais car les critiques ne sont pas toujours tendres mais ta chronique me plaît donc je retrouverai Martin Servaz avec plaisir 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. LydiaB dit :

    Je n’ai toujours pas lu cet auteur… honte à moi !

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    Tu me donnes envie de retrouver Servaz.

    Aimé par 1 personne

  5. Matatoune dit :

    Tout à fait d’accord, La Vallée est un thriller extrêmement bien construit aux références actuelles et sociétales intéressantes, ce que je n’avais peut être pas autant sentie dans les précédents ! Un très bon thriller !😉

    Aimé par 1 personne

  6. On en parle beaucoup de celui là mais, mieux encore, on en dit énormément de bien. Ton avis me confirme que comme pour le Ellory, je compte lire le nouveau Bernard Minier 😉

    Aimé par 1 personne

  7. […] étaient également coincés dans la vallée: EmOtionS, Anthony, Lire et courir, Sangpages, Aude, Livresse du noir, Addiction polar, Evasion polar, Black-Books, […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s