Court résumé: A 47 ans, Nat, le vétéran des services de renseignements britanniques, est retourné auprès de sa famille et joue au badminton. Jusqu’au jour où il se voit offrir une dernière mission…

Mon avis:

Je remercie les éditions du Seuil et BePolar pour cette lecture!

« Retour de service » est un peu aux thrillers modernes ce que « Le bureau des légendes » est aux séries télévisées actuelles. C’est un roman qui traite de l’espionnage avec un grand classicisme. L’auteur ne cherche pas nous impressionner mais se concentre plutôt à coller au maximum à la véracité des faits. Alors bien sûr, le rythme est lent, on ne croise pas de course poursuite, d’échanges de tir, de rebondissements mais seulement la réalité d’un métier de l’ombre.

De par son ancien métier d’espion, John Le Carré possède toutes les connaissances nécessaires pour nous plonger au cœur du quotidien du renseignement britannique. Malgré son âge avancé, l’écrivain a su gardé son humour anglais avec lequel il lance certaines attaques. Derrière cette histoire d’agents doubles, il s’en prend à la politique d’aujourd’hui et à ses représentants. Il n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il faut critiquer le Brexit ou Donald Trump. A travers ses personnages, il donne sa vision de notre monde.

Il en profite aussi pour parler du côté personnel de ces serviteurs de l’Etat. Il veut nous montrer la face cachée de ces missions souvent fantasmées par la littérature et le cinéma. On découvre alors le un agent qui doit constamment jongler entre son devoir et sa famille. Une vie de mensonges est parfois lourde à porter.

A l’heure de la surenchère artistique, je conçois que ce roman puisse déplaire à certain.e.s lecteur.rice.s. J’ai pour ma part pris un grand plaisir avec le réalisme des situations et du scénario. L’écriture de haut niveau de John Le Carré et sa maîtrise de la narration font de ce livre une lecture exigeante et fascinante à la fois. J’ai eu l’impression de lire une histoire intelligente, vraie, en dehors des standards actuels, avec pour seul objectif : la littérature.

Seuil, 302 pages

Traduit par Isabelle Perrin

22€

"

  1. […] Source : (#563) John Le Carré – Retour de service | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  2. francksbooks dit :

    Jamais lu du Le Carré, faut que je m’y mette…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s