Court résumé: La France connaît une série d’assassinats ciblés sur des arabes. Le jeune commissaire Daquin, fraîchement nommé à l’Hôtel de Police de Marseille, va mener l’enquête…

Mon avis:

Je remercie les éditions Les Arènes pour cette lecture!

J’ai souvent vu passer le nom de Dominique Manotti lors de mes visites sur les blogs et sites consacrés aux romans noirs. Dans mon imaginaire, elle faisait partie des sommités française du genre et pourtant, je n’avais encore jamais franchi le pas de découvrir son œuvre. Erreur enfin corrigée !

Comme son titre l’indique, ce livre s’intéresse au Marseille des années 70. On assiste à plusieurs agressions et meurtres dans les rues de la cité phocéenne. L’auteure nous place en observateur des différents acteurs mêlés à ces drames. Elle nous plonge dans l’ambiance de l’époque. Avec une grande densité de personnages, on assiste aux échanges des différentes communautés qui forment le tableau complet de l’affaire.

L’enquête et ses mystères ne sont que la partie visible de l’iceberg. Le roman prend vraiment sa puissance dans la retranscription des comportements inhérents à la période et à la ville. Le passé colonial est encore chaud dans les esprits et on sent bien qu’il n’a pas été complétement digéré. S’en suit alors des organisations sectaires, des manigances politiciennes et des violences policières, sur fonds de rejet de l’autre. Afin de démanteler cette machine idéologique, rien de mieux qu’un commissaire venu de Paris, qui va mettre les pieds dans le plat et prendre un peu de recul sur les évènements.

Pour mon premier essai, Dominique Manotti vient de me démontrer qu’elle est bien la grande écrivaine que j’imaginais. Elle apporte à son aventure une dimension politique et sociale qui en fait un grand roman noir. Malheureusement, cette lecture entre en résonance avec notre monde actuel, comme si rien n’avait vraiment changé. Les mêmes préjugés, les mêmes dérives, les mêmes haines parsèment l’Histoire, alors qu’elle semble se répéter. S’appuyant sur le format polar, l’auteure vulgarise et met en lumière toute l’importance de bien comprendre le passé !

Equinox, 379 pages

20€

"

  1. Je n’ai encore jamais lu de livre de cette écrivaine. Son nom ne m’est pas inconnu. C’est carrément un coup de cœur pour toi ce livre. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#571) Dominique Manotti – Marseille 73 | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

  3. Eve-Yeshé dit :

    je l’ai vu sur ARTE la semaine dernière: elle est venue parler de ce livre justement j’ai beaucoup aimé l’entendre en parler et je me suis dit qu’il fallait aborder son univers…

    Aimé par 1 personne

  4. Je note ce nom que je ne connaissais pas du tout !!

    Aimé par 1 personne

  5. alexmotamots dit :

    Alors là, je ne suis pas du tout d’accord avec toi : ce roman m’est tombé des mains. Je n’ai pas aimé le style plat et descriptif des différentes actions, et je n’ai pas trouvé les personnages attachants.
    Le livre sera dans ma prochaine chronique abandons.

    Aimé par 1 personne

  6. […] marge21.07.2020 Black Novel20.07.2020 Les arts au soleil20.07.2020 Black roses for me20.07.2020 Les livres de K7919.07.2020 Histoire coloniale et postcoloniale10.07.2020 Arrêt sur images 09.07.2020 813 Le blog […]

    J'aime

  7. Que j’aime l’engagement politique et sociale de Dominique Manotti même si parfois le coté documenté peut nuire au coté littéraire de son oeuvre. ça ne nuit en rien aux histoires qu’elle nous raconte. Moi je suis fan

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s