Court résumé: Au Cap, Benny Griessel et Vaughn Cupido, de la brigade des Hawks sont réquisitionnés pour un dossier: le corps d’un ancien membre de leur service a été jeté par la fenêtre d’un train…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard pour cette lecture!

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu une aventure de Benny Griessel. En effet, ma dernière lecture à ses côtés, « Le pic du diable », datait de quelques années mais je me souvenais avoir passé un bon moment.

Ce nouvel épisode contient très peu de références et peut donc facilement se lire indépendamment. La narration est divisée en deux parties bien distinctes. On jongle à chaque chapitre entre les deux histoires. La première s’intéresse à une enquête policière avec des suicides inexpliqués. Un duo d’inspecteurs se chargent des investigations sans vraiment respecter le protocole qu’on leur impose. Ils doivent faire des entorses au règlement afin de ne pas céder à la pression de leur direction corrompue et faire éclater la vérité. Dans un deuxième temps, on part sur les traces d’un tueur, exécuteur des basses besognes. Il traîne derrière lui un passé qu’il veut oublier mais son envie de justice sera plus forte.

Les acteurs principaux de cette aventure sont les cailloux dans la chaussure de la machine étatique et vont donc, par leurs actions, créer de fortes turbulences dans le système. Deon Meyer nous avait déjà habitué à ce mélange de polar et de roman noir. Il profite de son énigme, pour nous dépeindre un portrait assez pessimiste de son pays. Il met en lumière les comportements douteux des politiques et de toute la classe dirigeante. Manigances, malversations, dissimulations, violences, meurtres, tout est là.

Deon Meyer est un auteur engagé et un grand critique du fonctionnement de sa patrie. Il n’en reste pas moins un grand écrivain. Même si ce volume ne m’a pas transcendé, je ne me suis jamais ennuyé pendant la lecture. J’ai été embarqué par cette histoire rythmée par les rebondissements, qui propage une nouvelle fois un message inquiétant sur les conditions de vie en l’Afrique du Sud.

Série Noire, 563 pages

Traduit par George Lory

18€

"

  1. francksbooks dit :

    Je n’ai lu qu’un seul Meyer, que j’avais apprécié d’ailleurs, je vais m’y remettre.

    Aimé par 1 personne

  2. […] Source : (#581) Deon Meyer – La proie | LES LIVRES DE K79 […]

    J'aime

Répondre à (#581) Deon Meyer – La proie | LES LIVRES DE K79 – Le Bien-Etre au bout des Doigts Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s