Court résumé: Après plusieurs années d’absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard et Babelio pour cette lecture!

Il y a quelques années, ma lecture de « Règne animal » avait été une expérience inoubliable. D’une histoire sur un élevage de porcs, Jean-Baptiste Del Amo avait réussi à modeler un texte d’une puissance incroyable, qui mettait en éveil tous les sens. J’étais donc particulièrement enthousiaste à l’arrivée de ce nouvel opus.

Cette fois-ci, on entre dans l’intimité d’une famille dont les membres ne sont jamais nommés. Ils sont le père, la mère, l’enfant. Se retrouvant seuls, la mère et le fils ont pris leurs habitudes et se sont créés une routine. Mais le retour inattendu du père rebat les cartes et bouleverse ce quotidien. Celui-ci reprend sa position dominante comme si de rien n’était et essaye de rattraper un passé perdu. Ce changement remet alors en cause la relation qu’avait l’enfant avec ses parents. Poussé dans ses retranchements, le lien qui unit ses personnages est brouillé. Le fils se retrouve au centre de la tragédie parentale et devient un témoin de cette lutte angoissante.

« Le fils de l’homme » n’est pas une lecture qui fait du bien. Le récit est sombre, dur et rien ne nous est épargné. Cette immersion dans la misère prend aux tripes. A l’affut du moindre dérapage d’un des protagonistes, on sent monter la tension. Le lecteur se retrouve lui aussi emprisonné dans cette atmosphère oppressante, qui laisse très peu de place à la lumière.

Moins fort que le précédent, ce roman n’en reste pas moins un grand moment de littérature. Jean-Baptiste Del Amo manie toujours une plume magnifique qui transcende la nature environnante et les sentiments de ses personnages. Grâce à ce fabuleux talent d’écriture, il sait être au plus proche de la réalité et donner vie à la détresse de certains misérables. Cet écrivain hors du commun mérite le détour et ce nouvel opus en est encore la preuve.

Gallimard, 239 pages

Paru le 19 Août 2021, 19€

Foire du Livre, Brive 2016

"

  1. Il faut que je lise Règne animal car j’ai trouvé celui-là sublime… qu’est-ce que ça doit être !!!! 😁

    Aimé par 1 personne

  2. alexmotamots dit :

    Un roman noir comme je les aime : avec un côté sociétal.

    Aimé par 1 personne

  3. […] en parlent aussi : Lili au fil des pages. Les livres de K79. Lire & […]

    J'aime

  4. […] Les livres de K79 – Pamolico  – Lili au fil des pages – […]

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s