Il y a 2 ans, je suis tombé amoureux du Festival Sans Nom. Alors que j’étais habitué aux gros salons avec leur foule disproportionnée, je me suis retrouvé sur cette plus modeste manifestation et j’ai aussitôt été emballé. J’y ai découvert des vertus de convivialité autant du côté des organisateurs, des bénévoles que de tous les gens de la région. 

Vendredi :

Une nouvelle fois, j’ai fait le voyage de Clermont-Ferrand (plus de 500 kilomètres) avec une certaine impatience. D’autant plus que cette année, j’ai eu le privilège de faire partie du jury du Prix du Festival. J’étais donc invité à la soirée d’inauguration qui se déroulait le vendredi soir.

Dans le cadre très élégant de l’Hôtel Mercure, l’évènement a débuté par la remise des différentes récompenses liées au Festival. Première joie : les 3 romans récompensés faisaient partie de mes coups de cœur personnels. Olivier Bal a remporté le prix des bibliothèques avec « La forêt des disparus », Céline Denjean, le prix L’Alsace -DNA pour « Le cercle des mensonges » et le Grand Prix des lecteurs est revenu à Claire Favan pour son 9ème roman « La chair de ma chair ».

Passés les félicitations et autres remerciements, les festivités pouvaient commencer. Les invités présents ont pu alors discuter, un verre à la main, autour du buffet. Dans cette ambiance chaleureuse, j’ai eu l’occasion de faire la connaissance de Géraldine, une autre membre du jury. On a longuement échangé avec d’autres convives autour de notre passion commune. Déambulant entre les tables, j’ai profité de ce moment pour alpaguer des auteurs et autrices avec lesquels j’ai passé des moments privilégiés.

En fin de soirée, un groupe s’est formé naturellement autour d’Eric Borner. Nous nous sommes retrouvés comme hypnotisés par ce magicien, qui avait été engagé afin d’animer l’évènement. Autant vous dire qu’il nous a complètement bluffés avec des tours incroyables. Deux jours après on en parlait encore !

Cette réception a été un cadeau considérable pour moi. J’ai conversé, plaisanté, rigolé avec certaines de mes idoles. J’étais comme un enfant à Eurodisney. Pour un fan de lecture tel que moi, ces instants resteront inoubliables.

Samedi :

Le salon a débuté par la rencontre avec la marraine de l’édition, cette année Danielle Thiéry. Elle nous a passionné avec le récit de son parcours exceptionnel au sein de la police. Dans une époque plus sectaire, elle a dû faire ses preuves pour s’imposer dans ce milieu d’hommes jusqu’à devenir la première femme commissaire divisionnaire.

Après cette intervention, je me suis lancé dans ma traditionnelle chasse aux dédicaces. Toujours prévoyant (je choisis certaines de mes lectures selon les invités du Festival), j’avais un sac rempli de livres déjà lus, prêts à être signés. Ma femme et moi (elle m’accompagne toujours et joue accessoirement le rôle de photographe officiel) avons erré dans les allées afin de parler des romans avec les auteurs. Les files d’attente ne sont jamais très longues, l’atmosphère est détendue et les auteurs accessibles. On a le temps d’approfondir les discussions et de sympathiser avec les écrivains. Au détour de mes errances, j’ai aussi pu rencontrer des connaissances, rencontrées sur les réseaux sociaux et sur les blogs. En vrai, c’est tellement mieux!

Cyril CARRERE: Venu du Japon pour partager sa gentillesse. On a bien discuté durant la soirée et c’était cool de le voir en VRAI!

Fabrice PAPILLON: Un écrivain de talent avec qui j’ai beaucoup échangé durant la soirée: un mec passionnant, drôle, et auteur de la plus belle des dédicaces! Merci Fabrice!

Eric MERCIER: Historien des arts qui sait transmettre sa passion!

René MANZOR: Réalisateur et écrivain de génie, toujours aussi bienveillant. Vivement la prochaine René!

Marie BATTINGER: Autrice adorable au sourire communicatif!

Claire FAVAN: Toujours autant de gaieté chez cette autrice!

Xavier MULLER: L’auteur d’ ERECTUS est un passionné et un auteur sympathique!

Mathieu LECERF: Un primo romancier, aussi cool que talentueux! Bon compagnon de soirée!

Christian BLANCHARD: J’ai beaucoup échangé avec cet auteur confirmé pendant la soirée. Super sympa, je vais m’empresser de le découvrir!

Nicolas LEBEL: Quand talent et sympathie ne font qu’un! Bon compagnon de soirée confirmé!

Sophie HENAFF: Aussi sympa que ses livres sont drôles!

Pétronille ROSTAGNAT: Toujours aussi pétillante et adorable!

Vincent RADUREAU: Présentateur et auteur de polar, aussi sympa qu’à la télé!

Jacques EXPERT: Un auteur qui reste abordable après ses succès!

Céline DENJEAN: Une de mes belles découvertes de cette année! Et super sympa pour ne rien gâcher!

Angélina DELCROIX: Grâce à son sourire, elle a su me vendre ses livres! Hâte de lire ça!

Cédric SIRE: Un de maître de l’horreur, toujours aussi souriant et abordable!

Nous avons entrecoupé notre quête de quelques conférences passionnantes et divertissantes. Claire Favan, Marie Battinger et Agnès Laurent nous ont parlé de manière apaisée des culpabilités familiales et de leur rapport avec les membres de leur propre famille. Olivier Bal, René Manzor et Denis Grienenberger ont abordé, dans une ambiance facétieuse, le thème des enquêteurs non-conformes (thème fourre-tout selon eux ! 😉). Ces interventions ont été animées de main de maître par la souriante Debora Moloc et le toujours sympathique Hervé Weill.

Cette journée éreintante terminée, nous nous sommes accordés une choucroute et un baeckeoffe bien mérités. Il ne faut pas se laisser abattre!

Dimanche :

Le lendemain avait pour mission de finir l’objectif que je m’étais fixé (quand je vous dis que je suis organisé !). Ma liste d’auteurs à voir étant quasiment complète (il ne me restait plus qu’Olivier Bal, bien occupé la veille!), j’ai pu partir à l’abordage de ceux et celles que je n’avais jamais lus mais dont mes amis blogueurs disaient le plus grand bien.

Olivier BAL: Ecrivain maintenant confirmé, toujours aussi génial et sympathique! Compagnon de soirée intenable!

Sandrine DESTOMBES: Conseil de Caroline Vallat et en plus elle est super abordable et agréable!

Antoine RENAND: Auteur autour duquel je tourne depuis longtemps. Mec super sympa!

Fin de matinée, long trajet oblige, nous avons repris la route. Presque 5 heures qui sont passées très vite, des étoiles plein les yeux et des souvenirs plein la tête.

Le Festival Sans Nom n’est pas une machine mais une grande famille réunie autour d’une passion commune. C’est un endroit où tout le monde est content d’être là et où mon amour des livres est transcendé. J’ai hâte d’être à l’année prochaine pour remettre ça! Longue vie au FESTIVAL SANS NOM!

"

  1. frconstant dit :

    Je suis en train de lire La saignée. Pouvoir rencontrer et échanger avec l’auteur doit, sans nul doute, être un vrai plus! Heureux pour toi et ton épouse photographe!

    Aimé par 1 personne

  2. Bibliofeel dit :

    Une super expérience ! Et un beau reportage. Merci…

    Aimé par 1 personne

  3. Trop chouette, ce retour ! Ça fait du bien de reprendre les salons !

    Aimé par 1 personne

  4. alexmotamots dit :

    J’adore le titre de ce festival !

    Aimé par 1 personne

  5. Un très beau retour de ta part Anthony. Il n’y a qu’à voir les photos pour comprendre le grand moment que tu viens de passer. 😉🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s