Court résumé: Au seuil des Corbières, les Testasecca habitent un château fort fabuleux. Ruinés, ils sont menacés d’expulsion. Frondeurs et orgueilleux, les Testasecca décident de défendre coûte que coûte le château…

Mon avis:

Je remercie les éditions Calmann-Levy et lecteurs.com pour cette lecture!

Guillaume Sire a été mis sur le devant de la scène grâce à son prix Orange du Livre obtenu en 2020. Ayant fait partie du jury l’année précédente, j’étais particulièrement attentif au nouveau lauréat. « Avant la longue flamme rouge » s’était révélé être un récit puissant et bouleversant sur la guerre civile au Cambodge.

Alors qu’il avait utilisé le destin d’un jeune garçon pour nous raconter cette illustre tragédie, l’auteur se tourne cette fois-ci vers la saga familiale. Au cœur d’un château au passé glorieux, une famille doit défendre ses origines contre la modernité. L’aventure imaginée a une charge beaucoup moins historique que la précédente. Par contre, elle s’avère beaucoup plus délurée au niveau des personnages.

Les membres de cette lignée sont des protagonistes hauts en couleurs, qui font de cette banale histoire d’expulsion une épopée flamboyante. Chacun y va de son excentricité pour apporter son grain de sel et ainsi dynamiter toutes les règles. Le roman est assez lent au début mais au fil des évènement, le rythme s’accélère pour nous entrainer sur une scène finale dantesque. La pression monte crescendo portée par des acteurs aussi attachants qu’imprévisibles.

Une chose est sûre. Guillaume Sire confirme qu’il est un écrivain avec du style. Sa plume de haut niveau sublime l’ambiance du roman. Ses descriptions du château et de la région sont des condensés de poésie et de beauté. Le décor, les odeurs, les sensations sont palpables à la lecture et le lecteur est transporté dans son univers.

« Les contreforts » est moins solennel, plus accessible que le précédent livre mais n’en demeure pas moins un petit bijou. Malgré son contexte plutôt simple, il dégage au fil des pages un romanesque fou qui m’a exalté avec ses rebondissements délirants. Guillaume Sire sait parfaitement se renouveler et me surprendre. J’attends donc impatiemment le suivant !

Calmann-Levy, 345 pages

Paru le 18 août 2021, 19.90€

"

  1. frconstant dit :

    Alors là, on ne peut qu’avoir envie de lire ce livre ‘Les contreforts’. Merci pour cette belle chronique.

    Aimé par 1 personne

  2. Pas encore lu cet auteur dont forcément j’ai beaucoup entendu parler. Mais ta chronique, là, me donne très envie. Merci !

    Aimé par 1 personne

  3. Eve-Yeshé dit :

    je l’ai beaucoup aimé aussi et c’est une région que j’aime en plus!

    Aimé par 1 personne

  4. […] Ils / elles en parlent aussi : Les chroniques de Goliath. Lire et vous. Vagabondage autour de soi. L’art et l’être. Ju lit les mots. Lili au fil des pages. Le petit caillou dans la chaussure. Les livres d’Ève. Mumu dans le bocage. Mot à mots. Les livres de K79 […]

    J'aime

  5. alexmotamots dit :

    Très différent du précédent, en effet. Comme toi, j’attends maintenant le suivant.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s