Court résumé: Lorsque les eaux noires recrachent le corps de la fille de Joséfa, personne ne peut imaginer la descente aux enfers qui attend les habitants de la Baie des Naufragés…

Mon avis:

Je remercie les éditions Taurnada pour cette lecture!

Ma rencontre littéraire avec Estelle Tharreau s’est faite l’an dernier par la découverte de « La peine du bourreau ». J’avais eu un coup de cœur pour ce roman en milieu carcéral, saisissant et surprenant. L’annonce de l’arrivée du nouveau bébé de l’autrice fut donc pour moi une excellente nouvelle.

Le décor et le contexte sont radicalement différents. Même si ce n’est plus un huis clos intérieur, on reste dans l’ambiance d’un lieu isolé du reste du monde. Cette fois-ci, le récit se déroule dans une bourgade au bord de la mer où vit une petite communauté en quasi autarcie. Leur quotidien se déroule sans accroc, en toute discrétion, jusqu’au jour où un drame remet tout en cause. Dès lors, les habitants sortent de leur réserve. Les langues se délient et les secrets remontent à la surface.

L’autrice surfe sur la même veine du thriller psychologique dans lequel l’énigme repose sur les comportements et les décisions des protagonistes. Tout se joue entre les membres de ce petit groupe. Devant la peur de l’inconnu et le désir de sécurité, les personnages cherchent à tout prix à désigner un coupable. Une recherche de la transparence est lancée. Les modes de vie sont décortiqués et on laisse libre court aux idées reçues et raccourcis. L’autrice met en marche un engrenage difficile à arrêter.

La force de ce roman ne repose pas sur l’intrigue, qui est somme toute assez classique. Le comportement des personnages et leur faculté à trahir sont au centre de cette aventure. Grâce à sa magnifique écriture, l’autrice accule ses acteurs afin d’observer leurs réactions. La nature humaine apparaît alors sous son jour le plus intraitable et féroce.

Moins puissant que le précédent, « Les eaux noires » confirme tout de même l’incroyable talent d’Estelle Tharreau. Je considère qu’elle fait partie des grandes écrivaines du noir. Il ne tient plus qu’à vous de le découvrir !

Taurnada Thriller, 252 pages

Paru le 7 octobre 2021, 9.90€

"

  1. frconstant dit :

    Une autrice que je ne connaissais pas du tout. Ta critique donne envie. Merci.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s