Court résumé: Carl et Roy ont seize et dix-sept ans lorsque la voiture de leurs parents tombe au fond d’un ravin. Roy s’installe comme mécanicien dans une station-service. Carl file au Canada poursuivre ses études et tenter sa chance. Des années plus tard, Carl revient au pays avec une ravissante épouse et un projet…

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard pour cette lecture!

Je n’ai jamais caché mon admiration pour le norvégien Jo Nesbo. Que ce soit avec sa série de polars avec Harry Hole ou avec ses romans indépendants, il m’a toujours fait forte impression. Pour son nouvel opus, l’auteur met de côté les polars pour nous plonger dans un roman noir.

Il installe son histoire dans une bourgade isolée où l’on fait la connaissance de deux frères orphelins qui sont réunis autour d’un projet commun. Mais ces retrouvailles sont surtout l’occasion d’exhumer les souvenirs du passé. Ils ont un certain nombre de secrets en lien avec tous les habitants du village. Entre l’argent, l’amour, la rivalité, les possibilités de différends sont multiples et la communauté a fait face à plusieurs crimes. Mais comme chacun ne cherche qu’à servir ses propres intérêts, les mystères restent entiers et les coupables impunis.

Grâce à un rythme lent, l’auteur tisse une histoire complexe avec des personnages approfondis. Constamment tiraillés entre la morale et leur amour pour leurs proches, les protagonistes sont capables du pire afin de protéger leur foyer. La famille est donc au centre de cette tragédie. Au fil des échanges et des révélations, on comprend que les règles ne sont pas les mêmes quand il s’agit d’elle.

A l’instar des romans de Ron Rash, de David Joy ou de certains RJ Ellory, Jo Nesbo nous offre une histoire dont l’environnement reclus exacerbe les rivalités. Dans une ambiance oppressante, il nous dessine le portrait d’hommes et de femmes, détournés du droit chemin par leurs relations familiales toxiques. Son talent pour la narration crée un suspense latent qui m’a fait dévorer cette lecture de 600 pages avec enthousiasme. Ce roman noir, sombre et meurtrier est une nouvelle pierre à ajouter à l’œuvre variée et excellente de cet écrivain. Il continue de me séduire et je suis comblé !  

Série Noire, 636 pages

Traduit par Céline Romand-Monnier

Paru le 23 septembre 2021, 22€

"

  1. alexmotamots dit :

    600 pages lues d’une traite ?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s