Court résumé: Une jeune fille a été enlevée en pleine rue. L’agresseur de Faith Appleford lui a mis un sac sur la tête avant de la séquestrer dans un endroit isolé. L’adolescente a réussi à échapper par miracle, mais contre toute attente, elle refuse de porter plainte…

Mon avis:

Je remercie les éditions Hauteville pour cette lecture!

J’ai découvert Cara Hunter l’année dernière et depuis, j’essaye de rattraper mon retard sur sa série. « Dernier cri » est le 4e épisode.

L’autrice a une recette qu’elle maîtrise de bout en bout et qui est sa marque de fabrique. Pour chaque aventure, elle utilise les mêmes ingrédients. La structure de son texte d’un seul bloc, sans chapitre, pourrait rebuter mais elle réussit tout de même à imposer un rythme à l’histoire. Les événements sont vécus et racontés par différents acteurs et sont parsemés d’articles de journaux, de rapports d’interrogatoires ou d’échanges sur les réseaux sociaux. Le lecteur a ainsi une vision globale de l’affaire et en connaît tous les tenants et les aboutissants.

Comme à son habitude, elle s’intéresse à la famille et à l’entourage de la victime. Elle nous place au cœur de cette communauté et nous met face à ses dysfonctionnements. En plaçant son intrigue dans cet environnement, elle met aussi en lumière les non-dits, les secrets qui émaillent souvent les foyers aux apparences sereines.

Le scénario particulièrement travaillé et rempli de rebondissements s’avère réellement efficace. Au cours de la lecture, les suspects se succèdent à tour de rôle. A chaque nouvelle révélation, toutes les certitudes sont remises en cause. On ne sait jamais si l’on détient la vérité. Cette mécanique est une nouvelle fois identique aux précédentes enquêtes et pourtant cela fonctionne toujours sur moi.

Imprégné des autres aventures, je me suis attaché aux membres de cette brigade policière. Mais grâce à la malice de l’autrice, j’ai aussi été touché par le destin des autres protagonistes. Cara Hunter a profité de cette situation de fébrilité, pour me berner une nouvelle fois en perçant l’armure de chacun d’entre eux et faire exploser tous les bons sentiments. Je continue donc avec plaisir l’exploration de cette série qui confirme toutes ses promesses.

Hauteville Suspense, 476 pages

Paru le 1 octobre 2021, 19.50€

"

  1. alexmotamots dit :

    Tu me donnes envie de découvrir cette bonne série.

    Aimé par 1 personne

Répondre à alexmotamots Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s