Court résumé: Keyla est une jeune gitane au tempérament bien trempé, Hugo une tête brulée que rien n’arrête. Ils vivent le parfait amour sur un terrain vague où ils font les quatre cents coups. Jusqu’au jour ou un événement dramatique vient les séparer, peut-être à jamais…

Mon avis:

Je remercie les éditions Slatkine & Compagnie pour cette lecture!

Wendall Utroi est la preuve manifeste de l’efficacité des blogs et des réseaux sociaux dans la promotion de la littérature. Si je n’avais pas croisé cet auteur dans des publications élogieuses ou des interviews sur la toile, je ne me serais pas rendu compte que cet homme est extrêmement sympa et bienveillant. Je n’aurais encore moins pensé à me lancer dans son œuvre.

L’auteur nous dessine le portrait de deux enfants torturés. Alternant entre deux époques, le récit nous fait découvrir leur passé et on assiste aux événements qui les ont transformés en êtres égarés. Ils ne sont pas aidés par la vie. Ils sont nés dans la misère avec toutes les conséquences que cela entraîne. Pour s’en sortir et avancer, ils n’ont d’autres solutions que prendre des chemins sinueux, souvent litigieux. Sans surprise, les drames se succèdent alors dans leur quotidien. Mais malgré les nombreux déboires, les héros du « paradis des vauriens » s’accrochent à leurs rêves, ensemble.

Wendall Utroi a un véritable don pour raconter des histoires et emporter le lecteur avec lui. Sa narration est fluide et sa plume agréable. Mais surtout, il a de l’amour pour ses personnages et c’est communicatif. D’ailleurs, en dépit de leurs mauvaises décisions et mauvaises actions, je me suis pris d’affection pour eux. Leur destin chaotique m’a bouleversé et m’a fait passer par toutes les émotions. J’imagine aisément que quelques larmes vont couler dans les chaumières suite à cette lecture. Je vous conjure de lire ce livre, à la fois dur et tendre, qui va chercher la lumière au fond du tunnel et vous toucher en plein cœur ! Je remercie donc mes amis du web pour m’avoir ouvert les portes de cet écrivain. Il aime les gens, ça se sent dans ses écrits et ça fait du bien !

Slatkine & Cie, 474 pages

Paru le 7 octobre 2021, 19€

"

  1. J’ai écouté les yeux d’ava et je reconnais un peu de ma chronique dans la tienne notamment la bienveillance et la fluidité du récit. L’auteur présente souvent des êtres égarées.
    En tout cas après avoir lu ton avis, je suis bien contente de l’avoir acheté :). Merci à la toile et Light and Smell 😉

    Aimé par 1 personne

  2. sylvette dit :

    Merci pour votre chronique! Je suis ravie que beaucoup de lecteurs découvrent et apprécient l’écriture de Wendall Utroi ! J’ai lu tous ses livres( sauf les SF) et ils m’ont tous profondément marqués ! Sa plume est fluide et prégnante et, quelque soit le thème, ses récits vous prennent « aux tripes »! j’ai eu de gros coups de coeur pour tout ses romans notamment pour  » Mamma Finger » et « comme un phare dans la tourmente » et , comme vous le dites si bien « Il aime les gens, ça se sent dans ses écrits et ça fait du bien ! »

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Encore un auteur à découvrir, merci.

    Aimé par 1 personne

  4. C’est vrai que grâce aux blogs, des uns et des autres, on découvre de belles pépites, des univers singuliers. Merci pour ce retour enthousiaste Anthony 😉🙂

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s