Court résumé: La commissaire Maxime Tellier est en disponibilité depuis plusieurs semaines quand un messager anonyme la convie à l’enterrement d’un homme que personne ne semble connaître. D’autres messages s’ensuivent et elle se retrouve à remonter la piste d’une organisation décidée à repousser les limites du système judiciaire…

Mon avis:

Au dernier Festival Sans Nom, alors que j’allais terminer mes deux jours de dédicaces, j’ai été sommé par une lectrice avertie de ne pas passer à côté de Sandrine Destombes. Pour elle (elle se reconnaîtra), je me devais absolument de découvrir cette autrice. J’ai obéi. Oui, je suis faible ! Cette rencontre a été fort sympathique et voilà comment je me suis lancé dans « Le dernier procès de Victor Melki ».

Cette histoire est le quatrième volume de la série consacrée à Maxime Tellier mais cela n’a pas gêné ma compréhension. La commissaire se retrouve avec une énigme qui lui tombe du ciel. Dès lors, elle passe une partie de l’aventure à essayer de comprendre les tenants et les aboutissants de cette affaire. Ce polar est assez original étant donné que pour trouver un coupable, les enquêteurs doivent d’abord trouver des victimes, puis un mobile. Ils restent constamment dans le flou et cette incertitude créé une tension qui ne lâche pas le lecteur jusqu’à la fin.

En abordant le débat entre justice légale et justice populaire, il aurait été tentant de tomber dans l’exagération ou dans la caricature. Mais l’autrice évite le piège et nous offre un scénario réaliste, d’autant plus percutant. Les protagonistes sont intéressants parce que comme les évènements, ils sont nuancés. La plume maitrisée est celle d’une véritable écrivaine et elle nous garde en alerte de bout en bout.

Pour résumer, j’ai dévoré ce roman avec délectation. Il rassemble un certain nombre de qualités que j’apprécie dans un roman policier : un scénario abouti, des personnages approfondis, une histoire crédible et un suspense persistant. Je me fais donc l’écho du judicieux conseil que j’ai reçu et vous recommande avec vigueur la lecture de ce livre. Pour ma part, je vais devoir programmer les autres épisodes dans mon planning et je m’en réjouis d’avance !

Hugo Thriller, 378 pages

Paru le 16 septembre 2021, 19.95€

Festival Sans Nom, Mulhouse 2021

"

  1. alexmotamots dit :

    Merci à cette lectrice anonyme.

    Aimé par 1 personne

  2. Ha, tu me vois ravie de ta rencontre avec Max Tellier, mon coup de cœur de cette fin d’année !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s