Court résumé: Huit mois, deux semaines et quatre jours qu’il n’a pas fait l’amour avec Isa. Et ce soir, elle lui annonce qu’elle s’installe dans la chambre de Roxane, leur fille cadette qui vient de quitter la maison…

Mon avis:

Je remercie les édition Flammarion pour cette lecture!

Pour l’avoir rencontrée dans un salon en 2018, je peux vous affirmer qu’Amélie Cordonnier est aussi douce que son visage d’ange le laisse présager. Mais maintenant que j’ai lu tous ses livres, je ne suis plus sûr que ce bref échange sympathique soit vraiment représentatif ! En effet, au vu du choix de ses thèmes, je pense que je n’ai pas vu toutes ses facettes !

Après avoir parlé de la violence verbale et morale, du trouble de la maternité, elle s’attaque à un nouveau tabou qui sévit dans les couples. Comme son nom l’indique, « Pas ce soir » s’intéresse à la chute du désir. Ce sujet a déjà été traité à de nombreuses reprises, mais l’originalité de ce livre repose sur l’angle choisi. Dans cette crise familiale, on suit uniquement le point de vue du mari.

Avec lui, on assiste à l’effondrement de la libido et à l’éloignement de sa femme. Ses questions, ses frustrations, ses colères et ses espoirs nous sont dévoilés au fil des mois. Aucun filtre, aucune pudeur, rien ne nous est épargné. L’autrice alterne d’ailleurs les passages presque poétiques avec les passages assez vulgaires, au diapason du cerveau de l’homme délaissé. Cette instabilité de la pensée représente parfaitement le comportement d’un individu qui passe par différentes phases psychologiques. Le lecteur vit son mal être à ses côtés.

Amélie Cordonnier est l’écrivaine de l’intangible intimité. Elle passe derrière le rideau et nous met face à la réalité, sans redouter de choquer. Ses romans sont des claques qui nous ébranlent mais qui ont un effet salutaire sur la liberté de la parole. Elle ouvre des portes de discussion.

Pour ma part, en dépit de quelques réflexions caricaturales, j’ai pris un plaisir malsain à plonger dans les méandres de ce couple. Et j’ai hâte de découvrir quelle nouvelle barrière elle va me faire franchir la prochaine fois !

Flammarion, 249 pages

Paru le 12 janvier 2022, 19€

Brive, 2018

"

  1. laplumedelulu dit :

    Aude m’a tellement fait rire avec sa chronique orgasmique. Et toi tu en rajoutes une couche. Merci à toi 😘🙏

    Aimé par 2 personnes

  2. frconstant dit :

    Belle chronique sur un sujet qui doit perturber bien des nuits…

    Aimé par 1 personne

  3. Alex Mot À Mots dit :

    Dommage pour les caricatures.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s