Court résumé: Une crise internationale va-t-elle déclencher une troisième guerre mondiale ?
De nos jours, dans le désert du Sahara, deux agents secrets sont sur la piste d’un groupe de terroristes trafiquants de drogue. En Chine, un membre du gouvernement ambitieux lutte contre les vieux faucons communistes de l’administration qui poussent leur pays et la Corée du Nord vers un point de non-retour.
Aux États-Unis, Pauline Green, la première femme présidente, tente de gouverner avec adresse et diplomatie entre attaques terroristes, commerce d’armes illégales et les bassesses de son opposant politique.

Mon avis:

Je remercie les éditions Audiolib pour cette écoute!

Ouvrir un livre de Ken Follett est la promesse de participer à une grande aventure. La taille et la densité de ses ouvrages nous entraînent dans des heures de lecture passionnantes. Depuis quelques années, il avait pris l’habitude de nous faire voyager dans le passé avec des histoires se déroulant dans des siècles d’antan. Cette fois-ci, il nous propose l’inverse : un roman d’anticipation.

Malgré ce changement de cap, sa recette reste la même. Il met en scène une multitude de personnages des différents camps. Les chapitres alternent entre chacun des points de vue. Le lecteur a ainsi une vision globale des évènements et peut donc être beaucoup objectif sur la situation.

Aux Etats-Unis, en Chine ou dans le désert du Sahara, l’auteur nous fait entrer dans le bureau des décideurs politiques, dans les missions des agents secrets, dans le quotidien de tous ces personnes qui jouent un rôle dans les relations internationales. En nous ouvrant les portes de ces secrets, il dévoile toutes les difficultés liées aux alliances et aux prises de décisions lorsque les probables répercussions peuvent être effrayantes.

L’auteur le dit lui-même dans sa préface. Il veut aussi montrer comment le monde peut se diriger vers la guerre alors qu’aucune des parties ne la souhaite. A l’instar de ses autres œuvres, « Pour rien au monde » est foisonnant, travaillé et passionnant. Et quand on regarde l’actualité récente, on peut même penser qu’il est visionnaire, et ce n’est pas vraiment rassurant !

Ken Follett reste le grand maître des fresques historiques. Il maîtrise cette forme de littérature à la perfection, en vulgarisant des informations, pas forcément accessibles à tout le monde. Portée par la voix au diapason de Thierry Blanc, cette bataille géopolitique est une nouvelle preuve de son talent. Vivement la prochaine aventure !

Audiolib, 24h53

Paru le 8 décembre 2021, 31.50€

"

  1. bennybooks dit :

    J’adore Ken Follett et il est très bon aussi dans les romans d’espionnage. J’avais adoré le réseau Corneille. Le film les femmes de l’ombre avec Sophie Marceau était un peu dans la même veine que ce roman pour te situer. Et là ton avis me donne encore plus envie de lire ce livre. Va vraiment falloir que je me l’achète. 😊

    Aimé par 1 personne

  2. Domi dit :

    fan de Ken Follett depuis longtemps, j’avoue que je le trouve très prémonitoire ce roman !

    Aimé par 1 personne

  3. Matatoune dit :

    Franchement, je passe mon tour car la fiction peut être tellement proche de la réalité…Dsl !

    Aimé par 1 personne

  4. Steven dit :

    Fan absolu de Ken Follett pour ses séries historiques, j’avoue que je serais curieux de le découvrir dans ce genre qui semble t’avoir plus que convaincu grâce à une narration habituelle et entrainante de ce dernier.

    J’attendrais sa sortie en poche afin de me faire mon propre avis, merci à toi 😉

    J’aime

  5. Alex Mot À Mots dit :

    24h d’écoute tout de même.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s