Court résumé: Tanja Stojkaj a quitté Neuchâtel et s’est exilée en Polynésie française avec sa mère et son fils pour les protéger de la mafia balkanique. Sur un motu de Bora Bora, elle mène une vie paisible jusqu’à la découverte d’un corps près du récif corallien…

Mon avis:

Je remercie les éditions Slatkine & Compagnie pour cette lecture!

Nicolas Feuz est un auteur que je suis depuis longtemps et je me réjouis de retrouver son nouveau roman chaque année. Mais 2022 déroge à cette régularité avec l’arrivée d’un second volume. Maintenant que j’ai terminé cet opus supplémentaire, je comprends la nécessité de celui-ci.

Dans « Brume rouge », on suivait la cinquième aventure du procureur Norbert Jemsen et de sa greffière Flavie Keller. Mais pas de nouvelles ou très peu de l’inspectrice Tanja Stojkaj, le troisième personnage récurrent. Elle était partie sous d’autres cieux lors de l’épisode précédent pour protéger sa famille.

C’est donc dans cet opus que l’on vient aux nouvelles et que l’on découvre ce qu’elle a fait pendant son absence. Le lecteur la retrouve exilée en Polynésie française où elle vit paisiblement. Seulement son instinct d’enquêtrice entre très vite en action lors de la découverte d’un cadavre. Elle se lance tête baissée dans cette quête de vérité.

Comme souvent avec cet auteur, les investigations suivent les traces de l’Histoire. Pour sa trame, il fait appel à des évènements du passé qui lui servent de toile de fond. Mais il reste surtout appliqué sur la puissance de son intrigue. Et là, le savoir-faire de l’écrivain suisse est encore à l’œuvre. Le texte se lit vite mais intensément. Le rythme est entretenu par des chapitres brefs et il nous emporte dès la première page. L’écriture est agréable et participe à la montée crescendo du suspense. Le scénario réserve son lot de rebondissements et de surprises. Si vous cherchez l’expression « simple et efficace » dans le dictionnaire, vous y trouverez « Voir Nicolas Feuz » !

Une nouvelle fois, il m’a pris par ma main pour m’entrainer à toute allure dans son aventure palpitante. Et comme d’habitude, je me suis laissé faire, pour mon plus grand plaisir !

Slatkine & Cie, 238 pages

Paru le 10 novembre 2022, 19€

"

  1. frconstant dit :

    Je n’ai pas encore découvert cet auteur… A te lire, il serait temps!

    Aimé par 1 personne

  2. laplumedelulu dit :

    Et allez. Merci Anthony. Mon préféré est horora borealis

    Aimé par 1 personne

  3. Celui-ci m’a un peu moins convaincue…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s