Les enfants de la Creuse

Court résumé: Un jour de 1963, Pauline, six ans, et sa petite sœur Clémence sont enlevées par une camionnette et envoyées de force dans de nouvelles familles en métropole…

Mon avis:

Merci à Babelio et aux éditions Belfond pour cette lecture!

La lecture est une passion qui développe l’empathie. Ce n’est pas moi qui le dis, c’est la science ! En effet, en ayant accès à différents points de vue et différentes vies, on augmente son ouverture d’esprit. Ce livre en est la parfaite illustration.

Cette histoire retrace le destin d’enfants, victimes de choix politiques. On suit plusieurs générations d’une famille qui a subi une migration forcée. La première partie du roman nous raconte les faits, tels qu’ils se sont déroulés. La seconde, sous forme d’enquête, va faire éclater la vérité oubliée aux yeux de toute la communauté.

La forme romancée ne m’a pas forcément emballé parce qu’elle est assez prévisible. Même si la lecture est fluide et agréable, le déroulement des évènements semble cousu de fil blanc. Je me suis donc plus attardé sur le fond que sur la forme.

L’autrice témoigne que pour le bien d’une société, les autorités sont capables de prendre des décisions dont les répercussions vont bouleverser la vie de milliers d’anonymes. Sous le prétexte de leur donner une meilleure condition, elles les déplacent sans leur consentement. Ariane Bois utilise la voie du roman pour donner la parole à ces gens et montrer que derrière chaque entité se cache un être humain.

Grâce à « L’île aux enfants », on comprend l’impact émotionnel infligé à ces innocents. On met aussi le doigt sur l’importance des origines. Quoi que la vie leur réserve, certaines personnes ont toujours besoin d’un retour aux sources. Elles leur permettent de s’identifier et d’exister. Merci à Ariane Bois de m’avoir éclairé sur cette tranche de notre Histoire que j’ignorais totalement. Et pour cause, l’État français n’a reconnu que très tard l’existence de ces déportations et n’a accordé aucun dédommagement aux victimes. Ce livre doit donc être lu pour connaître la vérité.

Belfond, 225 pages

19€

"

  1. Lu ce week-end, je te rejoins pour la forme qui est, c’est vrai, sans grande surprise. Mais comme tu l’as dis, ce livre doit être lu pour le sujet qu’il aborde pour lequel personnellement j’ignorais tout et j’ai été touchée par l’histoire de ces enfants

    Aimé par 2 personnes

  2. Eve-Yeshé dit :

    j’ai lu « Sans oublier » de l’auteure il y a quelques années que j’avais aimé…

    Aimé par 1 personne

  3. alexmotamots dit :

    Intéressant pour le témoignage et la part d’Histoire.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s